NOUVELLES
18/01/2012 12:45 EST | Actualisé 19/03/2012 05:12 EDT

Le président de la FFF hésite à prolonger l'entente de Laurent Blanc

PARIS - Il est peu probable qu'on offre un nouveau contrat à l'entraîneur de la sélection de France Laurent Blanc avant l'Euro, en dépit du fait que celui-ci veuille régler son sort le plus rapidement possible.

Le contrat de Blanc sera échu après le championnat d'Europe des nations, et il a déjà dit qu'il voulait demeurer en poste mais attendait un signe de la Fédération française de football montrant qu'on lui offrira un nouveau pacte.

Blanc, qui a mené Bordeaux au championnat de France il y a trois saisons, a également affirmé qu'il ne craignait pas de relever un nouveau défi après l'Euro.

Le président de la FFF Noël Le Graët préfère toutefois attendre de voir ce qui arrivera à l'Euro, qui commence le 8 juin, étant donné que la France a été éliminée de la Coupe du monde de 2010 et de l'Euro 2008 sans remporter un match.

«Je crois que c'est plus raisonnable», a déclaré Le Graët, tard mardi soir, au réseau de télé du quotidien sportif L'Équipe. «La France doit faire mieux, elle doit en faire plus.»

La France se retrouvera dans un groupe avec l'Ukraine, l'Angleterre et la Suède.

«(La France) doit aller le plus loin possible, mais il faut absolument sortir du groupe», a dit Le Graët.

Blanc a succédé à Raymond Domenech après la désastreuse Coupe du monde de 2010.