NOUVELLES
18/01/2012 10:04 EST | Actualisé 19/03/2012 05:12 EDT

Le Canada et les États-Unis sont les favoris lors des qualifs olympiques

VANCOUVER - John Herdman est peut-être encore nouveau dans la région de la CONCACAF, mais il sait exactement comment les adversaires de l'équipe féminine canadienne de soccer vont tenter de les neutraliser lors des qualifications en vue des Jeux olympiques de 2012.

«Ils vont tenter de neutraliser (Christine) Sinclair, a dit Herdman, l'entraîneur de l'équipe canadienne depuis septembre. Il sera donc important de bien gérer Sinclair et avoir un jeu fluide autour d'elle.»

Le Canada amorce le tournoi de qualification de huit équipes provenant de l'Amérique du Nord, de l'Amérique centrale et des Caraïbes jeudi, contre Haïti. Seulement deux équipes obtiendront des laissez-passer pour les Jeux de Londres. Les autres adversaires du Canada lors du tour préliminaire seront Cuba et le Costa Rica.

Les États-Unis, le Mexique, la République dominicaine et le Guatemala constituent l'autre groupe.

Ne désirant pas dévoiler trop de secrets, Herdman a dit que le Canada allait tenter de créer plus d'espace pour Sinclair.

Le jeu de Sinclair, capitaine de l'équipe, fait souvent la différence pour le Canada. La dépendance de l'équipe envers le jeu de son leader a été une des raisons pour lesquelles le Canada a rapidement été éliminé l'été dernier lors de la Coupe du monde. Elle s'était fracturée le nez et n'était pas à son meilleur en raison de la douleur.

Depuis qu'il a remplacé Carolina Morace à la tête de l'équipe l'automne dernier, Herdman, un Anglais qui a guidé la Nouvelle-Zélande vers deux participations à la Coupe du monde, a indiqué qu'il voulait une attaque mieux équilibrée et qu'il souhaitait enlever un peu de poids sur les épaules de Sinclair. Ses décisions ont rapporté puisque le Canada a remporté l'or aux Jeux panaméricains au Mexique, en octobre.

Toutefois, Herdman a dit qu'il n'était pas inquiet pour le tournoi de qualification. Il est confiant que son équipe ne dépendra pas trop des succès de Sinclair et si c'est le cas, ça ne le dérange pas vraiment.

«Ça ne me dérange pas de compter sur elle, a dit Herdman. Toutes les meilleures équipes au monde comptent sur leurs meilleures joueuses pour marquer.

«Si c'est la seule à marquer et que nous nous qualifions, c'est correct. Nous devons donc nous assurer qu'elle obtienne le plus d'occasions possibles dans les zones dangereuses.»