NOUVELLES
18/01/2012 09:56 EST | Actualisé 19/03/2012 05:12 EDT

DSK: le procureur de district explique pourquoi il a abandonné les accusations

NEW YORK, États-Unis - Le procureur de New-York qui a accusé Dominique Strauss-Kahn d'agression sexuelle envers une femme de ménage a dit mercredi avoir laissé tomber l'affaire parce qu'il ignorait, au final, ce qui s'était véritablement passé entre les deux individus.

Le procureur du district de Manhattan Cyrus Vance a abandonné les accusations contre l'ancien directeur du Fonds monétaire international en août. Les procureurs avaient alors noté dans des documents de la cour que la décision reflétait des doutes concernant la crédibilité générale de la femme, et non pas des «découvertes basées sur des faits» concernant ce qui s'était passé dans la suite d'hôtel de M. Strauss-Kahn en mai.

Dans sa déclaration, Me Vance affirme avoir déterminé qu'il n'était plus convaincu, au-delà d'un doute raisonnable, de ce qui s'était passé. Il précise toutefois être certain qu'il se soit passé quelque chose.

Cette sortie publique, survenue dans le cadre d'une conférence d'une firme de droit, est l'une des rares de Me Vance sur cette affaire. La conférence de presse qu'il avait planifiée peu de temps après l'abandon des accusations a été brusquement interrompue lorsqu'un tremblement de terre a secoué Manhattan. Le bureau du procureur de district avait dû être évacué au moment même où il commençait à parler.

M. Strauss-Kahn était à la tête du FMI et un candidat potentiel aux élections présidentielles françaises lorsque la femme de chambre Nafissatou Diallo a déclaré aux autorités qu'il l'avait forcée à effectuer une fellation et aurait tenté de la violer dans sa chambre d'hôtel en mai.

L'homme a été extirpé de son avion à destination de Paris, arrêté et emprisonné pendant plusieurs jours avant d'être confiné à une résidence surveillée. Il a démissionné de son poste au FMI peu de temps après.

M. Strauss-Kahn, qui est marié à la journaliste Anne Sinclair, admet qu'il y ait eu une relation sexuelle inappropriée, mais insiste sur le fait qu'il n'y a pas eu de violence.