NOUVELLES
17/01/2012 12:32 EST | Actualisé 18/03/2012 05:12 EDT

Des jeunes dénoncent la complicité des adultes pour fournir du tabac

MONTRÉAL - Des jeunes dénoncent la complicité répandue des adultes pour fournir des produits du tabac aux mineurs.

Profitant de la Semaine québécoise pour un avenir sans tabac, les jeunes membres du Réseau conseil de la gang allumée avancent que chacun doit se sentir concerné.

Ces jeunes se disent choqués par la facilité avec laquelle une nouvelle génération de fumeurs peut s'approvisionner en produits du tabac, même sans en avoir l'âge légal.

Selon les données tirées de l'Enquête annuelle sur l'interdiction de vendre des produits du tabac aux mineurs pour 2005-2010, de Santé Canada, un détaillant sur cinq vend des cigarettes ou des cigares aux mineurs malgré l'interdiction de la loi.

Pas moins de 44 pour cent des jeunes sollicitent un proche pour l'achat de produits du tabac, selon l'Institut de la statistique du Québec. Dans 12 pour cent des cas, les parents les offrent gratuitement et 8 pour cent demandent à un frère ou une soeur.

Plusieurs jeunes fumeurs obtiennent leur tabac par des amis à l'école et dans certains cas ils en achètent directement de leurs camarades de classe.

Dans une analyse menée en 2011 par l'Institut national de santé publique, environ 56 pour des fumeurs du secondaire ont tenté d'abandonner la cigarette et 29 pour cent d'entre eux ont tenté d'y parvenir plus d'une fois.

Le Réseau conseil de la gang allumée regroupe 16 garçons et filles à raison d'un membre par région du Québec.