NOUVELLES
16/01/2012 10:58 EST | Actualisé 17/03/2012 05:12 EDT

Un syndicat dénonce les compressions fédérales dans l'inspection des viandes

OTTAWA - Le syndicat représentant les inspecteurs fédéraux des viandes affirme que les compressions appliquées dans ce domaine par le gouvernement du Canada poseront des risques à la santé des Canadiens.

Un tel appel a été lancé par ce même syndicat il y a environ deux ans, après l'éclosion de la funeste crise de la listériose.

Plus récemment, les ministères et organismes du gouvernement fédéral ont reçu l'ordre de trouver des moyens de réduire leurs dépenses de 5 à 10 pour cent.

Bob Kingston, président du Syndicat Agriculture de l'AFPC, qui représente les inspecteurs des aliments à l'emploi de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA), croit que c'est justement l'Agence qui écopera des pires coupes dans les programmes de sécurité alimentaire.

Le budget 2011-2012 de l'Agence canadienne d'inspection des aliments contient d'ailleurs des compressions de 21,5 millions $ et l'abolition de 234 emplois.

Bob Kingston craint que de telles mesures puissent créer une crise telle celle de 2008 lorsque 23 Canadiens sont morts de listériose après avoir mangé de la viande contaminée qui avait été traitée à une usine Maple Leaf, de Toronto.

Dans la foulée de cette crise, le premier ministre Stephen Harper avait demandé à Sheila Weatherhill d'enquêter sur la tragédie. Bob Kingston signale que plusieurs des recommandations de son rapport visaient l'Agence.

-