NOUVELLES
16/01/2012 05:43 EST | Actualisé 17/03/2012 05:12 EDT

Paperasse: Québec se donne jusqu'en 2015 pour atteindre son objectif

MONTRÉAL - N'ayant pas atteint son objectif de réduction du coût des formalités administratives imposées aux entreprises, Québec se donne désormais jusqu'en 2015 pour y parvenir.

Le gouvernement soutient avoir diminué de 20 pour cent le coût des diverses formalités entre 2001 et 2004. Il s'était fixé le même objectif pour la période allant de 2004 à 2010, mais la baisse s'est limitée à 6,7 pour cent. On espère désormais atteindre la cible en 2015.

Dans un rapport rendu public lundi, un groupe de travail présidé par l'ancien ministre Michel Audet formule 63 recommandations à Québec pour accélérer la cadence en la matière. Il faut dire que les formalités gouvernementales sont généralement plus lourdes au Québec qu'ailleurs au Canada.

On propose notamment de fusionner des formulaires, d'améliorer les services en ligne, d'étudier l'impact des futurs règlements sur les entreprises, de sensibiliser les fonctionnaires aux inconvénients du fardeau administratif, de réduire les délais de réponse des ministères, d'harmoniser les exigences des différents organismes et d'établir une liste unique de toutes les démarches à suivre pour se lancer en affaires.

La Fédération des chambres de commerce du Québec, le Conseil du patronat et la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) ont bien accueilli le rapport Audet, tout en rappelant qu'il reste beaucoup de travail à faire pour améliorer la situation.

Selon la FCEI, la réglementation gouvernementale coûte 7 milliards $ par année aux PME québécoises.