NOUVELLES
16/01/2012 05:26 EST | Actualisé 17/03/2012 05:12 EDT

Légaliser la marijuana: un groupe renchérit sur la proposition libérale

OTTAWA - Après l'adoption ce week-end d'une résolution favorable à la légalisation de la marijuana au congrès du Parti libéral du Canada (PLC), un groupe de pression est revenu à la charge, lundi, en faisant miroiter les milliards de dollars en revenus que pourrait générer une telle démarche par Ottawa.

Quelque 400 millions $ sont dépensés chaque année pour parvenir à arrêter environ 50 000 personnes, des données qui varient de quelques milliers d'individus selon les années, a fait valoir le directeur des politiques pour le groupe Beyond Prohibition Foundation, basé à Vancouver. Ces chiffres ne représentent que les personnes accusées de possession de marijuana, a ajouté Jacob Hunter.

Le nombre s'élève à 80 000 arrestations en ajoutant les causes de trafic et de production de marijuana, a-t-il mentionné, estimant que le gouvernement fédéral pourrait, après avoir tenu compte d'une série de variables, tirer des revenus nets d'environ 2,4 milliards $ par année.

Les délégués libéraux réunis ce week-end à Ottawa pour leur congrès biennal ont adopté une résolution présentée par l'aile jeunesse qui recommande la légalisation et la régularisation de la marijuana.

Mais cette proposition n'est pas contraignante et rien ne garantit que le PLC fera campagne sur la légalisation de cette drogue douce, bien que le chef intérimaire du parti, Bob Rae, en ait appuyé les principes.

Une telle démarche a toutefois bien peu de chances d'avoir force de loi sous le gouvernement conservateur de Stephen Harper, qui a adopté la ligne dure face à la consommation de drogue.

La Beyond Prohibition Foundation n'est pas le seul groupe à soutenir que la légalisation de la marijuana renflouerait les coffres du trésor fédéral. L'Institut Fraser, campé à droite sur l'échiquier politique, a mené en 2004 sa propre étude sur les revenus que produiraient la légalisation de la drogue et en est arrivé à une estimation de 2 milliards $ par année.

Statistique Canada a fait savoir qu'environ la moitié des 108 600 crimes liés à la drogue signalés par la police en 2010 au pays était des cas de possession de marijuana.