NOUVELLES
16/01/2012 06:31 EST | Actualisé 17/03/2012 05:12 EDT

Les prix des ressources font avancer légèrement le TSX malgré la décision de S&P

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé légèrement en hausse, lundi. Les prix des matières premières ont soutenu le TSX en dépit des effets néfastes potentiels de l'abaissement de la cote de neuf pays de la zone euro par Standard & Poor's et les difficultés de la Grèce à obtenir une entente avec des créanciers privés.

L'indice composé S&P/TSX a crû de 27,54 points, à 12 258,60 points, entraîné par des gains dans les secteurs des mines et des technologies de l'information, alors que la Bourse de croissance TSXV a pris 2,9 points, à 1538,93 points.

Le dollar canadien a grimpé de 0,45 cent, pour s'établir à 98,23 cents US, à la veille d'une nouvelle annonce de la Banque du Canada sur les taux d'intérêt. La banque centrale devrait normalement garder son taux directeur à un pour cent.

Les marchés à New York étaient fermés pour le congé à la mémoire de Martin Luther King.

Les analystes ont souligné que la décision de Standard & Poor's de retirer à la France son triple A et de revoir à la baisse ses perspectives pour d'autres pays de la zone euro, incluant l'Italie, était largement attendue.

Mais ceux-ci ont ajouté que ces abaissements pourraient poser un obstacle à l'élargissement du fonds de sauvetage de la zone euro, étant donné que la France est son deuxième plus important contributeur.

Lundi, Standard & Poor's a aussi annoncé qu'elle abaissait d'un cran, à AA+, la notation du Fonds européen de stabilité financière (FESF).

Un autre maux de tête pour les marchés est la capacité de la Grèce d'obtenir un accord avec ses créanciers. En octobre dernier, les partenaires de la Grèce dans la zone euro ont avalisé une entente selon laquelle les créanciers acceptent de réduire la valeur de leurs actifs sur la dette de la Grèce afin d'amincir le fardeau du pays.

L'entente, au coeur du deuxième plan de sauvetage à l'international, vise à réduire la dette de la Grèce de 100 milliards d'euros.

Les négociations ont été interrompues vendredi, mais doivent reprendre cette semaine.

Les actions de Uranium One (TSX:UUU) ont avancé de 36 cents, à 2,73 $, après que la société de Vancouver eut annoncé un versement de 150 millions $ US pour l'acquisition d'une participation de 13,9 pour cent dans Mantra Resources, de même que le prolongement d'un an de son option de rachat du reste de la compagnie.