NOUVELLES
16/01/2012 12:19 EST | Actualisé 17/03/2012 05:12 EDT

La famille de Burke remet à plus tard le point de presse sur son état de santé

SALT LAKE CITY - L'agent et la relationniste de la skieuse acrobatique canadienne Sarah Burke avaient du mal à contenir leurs émotions, lundi, alors qu'ils tentaient d'expliquer l'absence de pronostic sur l'état de santé de celle qui était la favorite pour remporter la demi-lune aux Jeux de Sotchi.

Âgée de 29 ans, Burke a été grièvement blessée à la tête la semaine dernière lors d'une chute survenue à l'entraînement, dans la super demi-lune de la station de Park City, dans l'Utah. Six jours plus tard, elle est toujours maintenue dans le coma tandis que les médecins lui font subir une batterie de tests pour en savoir plus sur ses fonctions cérébrales.

Des journalistes se sont rendus à l'hôpital de l'Université de l'Utah, lundi, pour une conférence de presse qui devait y être donnée par les médecins de Burke.

À la dernière minute cependant, l'agent de Burke, Michael Spencer, et sa relationniste, Nicole Wool, ont déclaré qu'il n'y avait rien que sa famille ne désirait communiquer alors que les médecins continuent d'évaluer son état. La conférence de presse a donc été annulée.

«C'est certain qu'il s'agit d'une situation délicate», a déclaré Wool, le visage assombri.

Spencer a dit qu'il n'a pas parlé aux médecins de Burke, mais qu'il sait que son état pouvait demeurer précaire pendant plusieurs jours, plusieurs semaines, voire plus longtemps encore.

Par communiqué, le conjoint de Burke, Rory Bushfield, et les membres de sa famille ont indiqué avoir décidé de ne pas rencontrer les représentants des médias après avoir rencontré les médecins, dimanche soir, pour discuter des résultats des plus récents examens neurologiques et autres tests.

La famille a indiqué que les prochaines mises à jour sur la condition de Burke seraient émises sur son site Internet, www.sarahburkeski.com.

Vingt-quatre heures après l'accident, les médecins l'ont opérée pour réparer une artère cervicale déchirée, qui causait une hémorragie au cerveau. Ce genre de déchirure peut causer de sérieux dommages au cerveau, voire la mort. L'artère touchée irrigue les parties du cerveau régissant l'équilibre et la vision.

«Avec une blessure de ce type, on doit étudier les fonctions cérébrales avant de poser un diagnostic précis au sujet du rétablissement du patient», avait alors indiqué par communiqué le Dr William Couldwell, le neurochirurgien qui a procédé à l'intervention.

Burke, quadruple championne des X Games en demi-lune, a été l'une des lobbyistes les plus actives afin que le sport soit reconnu par les JO. Il fera son entrée lors des Jeux de Sotchi, en 2014.