NOUVELLES
15/01/2012 10:37 EST | Actualisé 16/03/2012 05:12 EDT

Le CH s'impose 4-1 contre les Rangers grâce à Pacioretty, Desharnais et Cole

MONTRÉAL - Quand le trio de David Desharnais, Max Pacioretty et Erik Cole va, tout va.

On a eu une autre preuve, dimanche au Centre Bell. Ce trio, animé par le jeu inspiré de Desharnais, a amassé neuf points dans une victoire de 4-1 du Canadien contre les Rangers de New York, pourtant détenteurs du premier rang dans l'Association Est et victorieux dans leurs quatre matchs précédents à l'étranger.

Pacioretty a enfilé ses 14e et 15e buts de la saison, en plus d'amasser une aide, tandis que Desharnais a connu une soirée d'un but et deux aides. Même s'il a été un peu plus effacé que ses deux compagnons — mais tout aussi efficace —, Cole a ajouté trois aides à sa fiche.

Pacioretty en était à son cinquième doublé en carrière dans la LNH, son premier depuis le 26 octobre dernier contre les Flyers de Philadelphie.

«Nous n'avons pas de problème à nous dire où nous allons nous placer, et quel jeu nous allons faire», a dit Pacioretty de sa complicité avec Desharnais, qui date de leurs jours ensemble dans la Ligue américaine avec les Bulldogs. «Il n'y a pas d'egos entre nous, alors nous sommes à l'aise l'un avec l'autre.»

Michael Blunden a marqué l'autre but du Tricolore, qui a complété la semaine avec une récolte de trois points en quatre rencontres.

En verve, Scott Gomez a amassé une mention d'aide à son deuxième match depuis son retour au jeu. Il s'agissait de son premier point depuis le 19 novembre, alors qu'il avait amassé deux aides contre les Rangers, et de son 46e point en 51 rencontres à vie contre la formation new-yorkaise.

«C'est normal d'avoir d'aussi bonnes jambes quand tu rates autant de matchs», a noté Gomez, en cherchant à minimiser sa performance individuelle et à vanter celle de ses coéquipiers. «Les partisans méritaient un effort comme celui de l'équipe ce soir. Nous visons une place en séries, rien de moins.»

Rene Bourque n'a pas amassé de point à son premier match dans l'uniforme tricolore, qu'il a disputé avec Tomas Plekanec et Blunden. Il a toutefois donné le ton à la soirée, grâce à sa vitesse et à sa robustesse. En 20:59 de jeu, il a décoché trois tirs au but, décerné quatre mises en échec et présenté un différentiel neutre.

«C'était incroyable. C'est difficile de décrire les sensations que ça procure», a dit Bourque, qui a longtemps rêvé de se joindre au CH. «Quand tu viens au Centre Bell comme visiteur, tu ne peux faire autrement que d'être motivé. Et maintenant que j'y joue comme membre du Canadien, c'est encore mieux.»

«(Bourque) a bien fait le long des rampes, comme on s'y attendait, a commenté l'entraîneur Randy Cunneyworth. Je crois qu'il va nous offrir beaucoup de bon hockey, tant défensif qu'offensif.»

John Mitchell a marqué pour les visiteurs, notamment avec l'aide de Marian Gaborik, qui a atteint le cap des 300 mentions d'aide en carrière.

Peter Budaj, qui en était à son sixième match de la saison, a été irréprochable. Il a affronté 29 tirs en route vers sa deuxième victoire.

«Je suis content que mon travail acharné ait rapporté, a commenté le gardien. Et une victoire aussi importante contre une équipe de premier plan, c'est d'autant plus satisfaisant. Il faut bâtir là-dessus.»

«Il a été très bon lorsqu'il le fallait et les gars ont fait du bon travail devant lui, a dit Cunneyworth de l'adjoint de Carey Price. Nous avons parlé, avant le match, du fait que nous lui en devions une.»

Henrik Lundqvist a effectué 25 arrêts devant le filet des Rangers.

Travis Moen (jambe) et Plekanec (visage) n'ont pas complété la rencontre à cause de blessures mineures. Selon Cunneyworth, ils devraient tous deux être en mesure de disputer le match à domicile de mercredi contre les Capitals de Washington.

L'incident est passé inaperçu au Centre Bell, mais selon des images transmises sur les réseaux sociaux, P.K. Subban a semblé cracher sur Michael Del Zotto depuis le banc des siens.

Bourque donne le ton

Bourque a foncé hors l'aile vers Lundqvist dès sa première présence sur la glace. Ç'a mis la table pour le but de Pacioretty, à 2:39, marqué après que Desharnais eut déséquilibré les Rangers en contournant le filet.

Bourque a aussi mis du sien côté robustesse quand il a durement plaqué Carl Hagelin. Brian Boyle lui a cherché noise, mais Blunden l'a défendu. Le dossier s'est réglé par personnes interposées quelques secondes plus tard, aux poings entre Moen et Stu Bickel.

Budaj n'a pas eu l'air d'un gardien rouillé, particulièrement lors de son arrêt-réflexe de la jambière aux dépens de Gaborik. Mais ce dernier s'est racheté quand il a amorcé la séquence menant au but de Mitchell, à 12:49, depuis l'arrière de la cage.

Trois buts sans riposte ont permis au CH de prendre les devants 4-1 en deuxième période.

Pacioretty a été l'heureux bénéficiaire, à 3:54, de la leçon de contrôle de la rondelle que Desharnais a donnée aux Rangers dans le coin de la patinoire. Le no 67 a rendu la politesse à son complice à 12:18 en lui refilant la rondelle dans l'enclave, que Desharnais a poussée sur réception.

Entre-temps, Blunden a tiré depuis le cercle de mise en jeu deux fois en quelques secondes. La deuxième, à 7:11, a été la bonne.

L'avance au score a tenu cette fois-ci, le Tricolore — et Budaj — veillant à ce que la troisième période reste sans histoire.