NOUVELLES
13/01/2012 07:37 EST | Actualisé 14/03/2012 05:12 EDT

Le géant de la boxe Muhammad Ali va célébrer ses 70 ans mardi prochain

LOUISVILLE, États-Unis - Muhammad Ali aura bientôt 70 ans, mais la légende de la boxe a encore un coeur d'enfant qui lui fait apprécier les fêtes pour ses anniversaires, raconte sa femme Yolanda.

Celui qui a été trois fois le champion des poids lourds aura 70 ans mardi, mais les célébrations n'auront pas attendu jusque là. Samedi, Ali sera entouré de proches lors d'une fête privée en soirée dans sa ville natale de Louisville, au centre culturel qui porte son nom.

«Muhammad aime les célébrations qui l'impliquent, a dit Yolanda. C'est encore un grand enfant à ce niveau-là. Il aime les anniversaires.»

Yolanda dit qu'au cours des prochains mois, il y a aura aussi des fêtes célébrant son mari à Las Vegas, en Californie et en Arizona.

Samedi, il y aura notamment dans les invités son ancien entraîneur Angelo Dundee. La fête recueillera aussi des fonds pour le Muhammad Ali Center, un centre culturel doublé d'un musée, qui est consacré à la vie et la carrière de ce géant de la boxe.

Cynthia White a parcouru le monde dans le cadre de son travail avec la Presbyterian Church, qui est basée à Louisville. Elle dit que l'influence d'Ali reste indéniable un peu partout sur la planète, plusieurs décennies après son dernier combat dans le ring.

White s'est rappelé la visite d'un village ougandais il y a plusieurs années. Quand les gens ont appris qu'elle venait de Louisville, un jeune garçon a commencé à faire les mouvements d'un boxeur en scandant le nom d'Ali.

Né sous le nom de Cassius Marcellus Clay fils le 17 janvier 1942, Ali a grandi dans un quartier à majorité noire de Louisville. Il a enfilé les gants à 12 ans, a brillé en boxe amateur et a mérité l'or aux Jeux de 1960, à Rome, avant d'amorcer sa carrière professionnelle.

Élevé dans une famille baptiste, Ali a annoncé sa conversion à l'islam et a changé de nom après avoir défait Sonny Liston, en 1964, obtenant alors la ceinture des poids lourds pour la première fois. Il a déménagé à Miami au début des années 1960 mais a gardé de solides liens avec Louisville, où il possède encore une résidence. Les Ali ont aussi des demeures au Michigan et en Arizona.

Ali a perdu son titre en 1967 pour avoir refusé d'entrer dans l'armée pendant la guerre du Vietnam, invoquant ses croyances religieuses.

Ali, qui lutte contre la maladie de Parkinson, ne fait plus souvent d'apparitions en public.

La fête de samedi à Louisville inclura une prestation de John Mellencamp. Parmi les invités se trouvent aussi Matt Lauer, Ann Curry et Bryant Gumbel, de NBC, ainsi que l'ancien champion de boxe Lennox Lewis. Il y a aura aussi le réalisateur Leon Gast, qui a reçu un Oscar en 1996 pour son documentaire «When We Were Kings», qui traite du 'Rumble in the Jungle' entre Ali et George Foreman au Zaïre, en 1974.