LES BLOGUES

Êtes-vous prêts pour la «Rivoluzione» du Chianti Classico?

18/07/2013 10:55 EDT | Actualisé 17/09/2013 05:12 EDT

S'intéresser sérieusement au vin ce n'est pas uniquement examiner ce qui existe présentement, mais c'est aussi s'intéresser aux nouveautés qui pointent à l'horizon.

C'est pourquoi, le 14 mars dernier au restaurant italien Le Muscadin situé dans le Vieux-Montréal, j'ai rencontré M. Sergio Zingarelli (à droite sur la photo), venu spécialement au Québec pour nous faire part d'un changement important qui surviendra bientôt dans le cadre de l'appellation Chianti Classico.

2013-07-11-ChiantiClassMoiSergioZingarelli.JPG

Celui-ci, en plus d'être le président de la maison Rocca delle Macie en Toscane, est aussi le président du consortium qui regroupe plus de 560 membres de cette appellation et que l'on connaît sous le nom de Consorzio del Vino Chianti Classico.

L'importance du Canada (et du Québec)

La venue de M. Zingarelli n'est certes par due au hasard. Le Canada représente le 3e marché d'exportation pour le Chianti Classico (9%), derrière l'Allemagne (12%) et les États-Unis (28%), ce qui est remarquable compte tenu du nombre de notre population.

Le Chianti Classico

À titre de rappel, le vin d'appellation Chianti Classico DOCG est celui qui provient de la zone historique où le Chianti a vu le jour en 1716. Le Sangiovese doit obligatoirement être présent dans ce vin entre 80 et 100%, les autres 20% pouvant être partagés entre d'autres cépages autochtones (Canaiolo et Colorino) ou internationaux (Cabernet Sauvignon et Merlot). Il ne faut pas donc confondre cette appellation avec celle du Chianti tout court qui se trouve autour de cette zone historique et dont les normes sont différentes.

2013-07-11-ChClassiconouveauLogo.jpeg

La zone d'appellation Chianti Classico comprend 7,200 hectares de vignes, lesquelles produisent annuellement une moyenne de 35 millions de bouteilles. Celles-ci, pour être plus facilement repérables, arborent le symbole du Coq Noir (voir logo ci-contre) qui représente cette appellation depuis 2005.

Jusqu'à tout récemment, on ne retrouvait que deux catégories de vins pour cette appellation: le Chianti Classico et le Chianti Classico Riserva. Or, voici que le 15 janvier de cette année (2013), le Consorzio a approuvé l'introduction d'une 3è et nouvelle catégorie, le Chianti Classico Gran Selezione.

Pour plus de qualité et de clarté

Profitant de la création de cette nouvelle catégorie, le Consorzio en a profité pour préciser et resserrer les normes de qualité pour chacune des 3 catégories que comptera dorénavant cette appellation.

Chianti Classico Annata

Situés à la base de la pyramide, les vins de cette catégorie d'entrée de gamme devront afficher un degré alcoolique minimum de 12° et avoir vieilli au moins 12 mois. On obtient ainsi un vin relativement jeune et fruité et caractérisé par une grande buvabilité. On a aussi revu à la hausse ses caractéristiques chimiques et organoleptiques.

Chianti Classico Riserva

Placé au milieu de la pyramide de la qualité, ce vin doit titrer au moins 12.5° degrés d'alcool et avoir bénéficié d'un vieillissement minimum de 24 mois, dont 3 en bouteilles. Les vins de cette catégorie possèdent une structure plus riche que la précédente, capable de supporter une longue période de maturation. On a aussi revu les normes à la hausse afin d'élever la qualité.

Chianti Classico Gran Selezione

Représentant le sommet de la pyramide, les vins de cette nouvelle catégorie haut de gamme devront avoir été entièrement produits sur les lieux de l'exploitation et ne pourront être assemblés avec des raisins ou des vins en dehors de celle-ci. Ils devront afficher un degré alcoolique minimum de 13° et avoir vieilli au moins 30 mois, dont 3 mois d'affinage en bouteilles.

Ces vins auront ainsi un parfait équilibre entre l'élégance et la puissance, leur donnant une solide charpente et une excellente aptitude à la garde. Les premiers vins de Chianti Classico de cette nouvelle catégorie Gran Selezione sont attendus au Québec pour cet automne, et c'est sans doute du millésime 2010 qu'ils proviendront. Il est estimé que seulement 5 à 6% de tous les vins de Chianti Classico se qualifieront pour cette catégorie.

La qualité, ça se planifie

L'autre importante nouveauté qui a été apportée est que le producteur devra toujours déclarer son utilisation lors de la demande d'agrément du produit auprès de l'organisme de contrôle compétent. Il devra donc, lors de la demande de certification, dire si le produit est destiné au Chianti Annata, au Riserva ou au Gran Selezione. Le contrôle de qualité s'en trouve de cette manière fortement amélioré. Cela prendra quelques années pour que ces 3 catégories soient bien comprises du grand public, mais je crois que cette nouvelle hiérarchie sera profitable à long terme pour cette appellation.

Vous savez maintenant les grandes lignes des changements importants à venir pour l'appellation du Chianti Classico... et c'est fort probablement sur ce blogue que vous l'aurez appris.

Alors, êtes-vous prêts pour la grande "Rivoluzione"du Chianti Classico?

(Le billet se poursuit avec le repas au Muscadin: ICI)

Le prix des vins rosés: comparaison Québec-Ontario!


Les vins rosés sont de plus en plus populaires au Québec. Flairant la bonne affaire, la Société des Alcools du Québec désirant encore augmenter ses profits vous fait payer cher pour pouvoir boire la vie en rose. Mais combien plus cher?

Marc-André Gagnon a publié sur son site internet vinquebec.com une intéressante étude comparative entre les monopoles québécois et ontarien que je vous invite à consulter en cliquant ici

Avertissement:

Afin d'éviter tout malencontreux accident, nous ne vous recommandons pas de regarder ce tableau en buvant le rosé acheté ici dernièrement, vous risqueriez de vous étouffer.

Les 12 vins de votre été 2013

Pour vos commentaires et suggestions en privé, écrivez à: clubdgv@gmail.com

Le blogue personnel de Yves Mailloux: Club des Dégustateurs de Grands Vins