Yann Couderc

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Yann Couderc
 

Comment mesurer son taux de gras corporel à la maison

Publication: 23/10/2013 13:19

Billet également publié sur LeCoinForme.com

Monter sur le pèse-personne pour connaître son poids: un grand classique ! S'il est utile de connaître son poids, le pèse-personne traditionnel ne vous indique pas si vous avez perdu de la graisse ou bien du muscle. Pour perdre du poids, garder sa ligne ou prendre en masse, c'est pourtant primordial de savoir si l'on gagne ou perd du muscle ou bien de la graisse ! Certaines balances permettent d'estimer le taux de gras corporel : les balances à impédancemétrie. Comment fonctionnent-t-elles ? Sont-elles fiables ?

Les balances à impédancemétrie : comment ça marche ?

Simple à utiliser et pas si difficile à comprendre ! Vous posez vos deux pieds sur la balance. Un courant électrique inoffensif passe d'une jambe à l'autre. Le pèse-personne mesure la vitesse du courant électrique. Il sera plus rapide si il y a plus de muscle et plus lent si il y a plus de graisse. L'eau du corps et ses os ont également leur influence. En bref, c'est la résistance électrique de votre corps qui est mesurée. Une formule mathématique permet ensuite d'en déduire votre pourcentage de masse grasse corporelle. La balance à Impédancemétrie vous indique donc une estimation de votre poids et sa répartition entre graisse, muscle, eau et os.

Mesurer sa masse grasse sur balance, est-ce précis ?

Les balances à impédancemétrie présentent un problème majeur : la précision du résultat indiqué. Il y a énormément de facteurs qui rentrent en jeu (votre typologie corporelle, votre température, avoir les pieds mouillés, avoir fait du sport, etc), ce qui rend les résultats très variables... Les balances à impédancemétrie ne fournissent pas des données très précises (elles ne peuvent donc, par exemple, pas être utilisées pour des études scientifiques). Elles ne permettent donc pas de comparer votre taux de masse grasse à celui de votre voisin par exemple. Cependant, elles peuvent être très utiles ! Si vous les utilisez pour suivre votre évolution personnelle. À retenir: C'est surtout l'évolution de votre masse grasse (mesurée de manière identique) qui compte. Je vous conseille donc d'utiliser, à chaque fois, votre balance à impédancemétrie dans les mêmes conditions. Le plus simple étant de se peser au réveil, trois jours de suite, en milieu de semaine (ex: mardi, mercredi et jeudi). Il ne vous reste alors plus qu'à faire la moyenne. Si vous souhaitez disposer de résultats plus fiables, il existe d'autres méthodes de mesures plus complexes. Parlez-en à votre médecin, diététicien ou nutritionniste qui pourra en juger l'utilité ou non.

Bien utiliser l'impédancemétrie, un exemple concret

Mardi, mercredi et jeudi, au réveil, Mme J. va aux toilettes puis se pèse avec son pèse-personne à impédancemétrie. Résultat : Mardi, 138,1 lbs et 28,1% de graisse ; Mercredi, 138,3 lbs et 26,8% de graisse ; Jeudi, 138,6 lbs et 27,6% de graisse. Pour avoir un résultat plus précis, on fait la moyenne et on constate le résultat de 27,5% de graisse. Pour suivre son évolution, il faut laisser un laps de temps assez long avant de mesurer à nouveau. Après avoir fait attention à sa nutrition et avoir été plus active (marche, escaliers, sport), Mme J. se pèse donc 6 semaines plus tard, dans les mêmes conditions. Elle obtient cette fois une moyenne de 136,5 lbs et 25,1% de graisse. La balance à impédancemétrie a été très utile ! Mme J. n'a pas perdu beaucoup de poids mais perdu beaucoup de graisse tout en gagnant de la masse maigre. Un pèse-personne traditionnel aurait pu lui faire croire qu'elle n'allait pas dans la bonne direction alors que la balance à impédancemétrie montre de très bons résultats !

Yann Couderc est Diplômé d'Etat (France) en Masso-Kinésithérapie, spécialiste en kiné du sport. Il est l'auteur du blog LeCoinForme.com. Retrouvez ses conseils sur sa page Facebook.

À VOIR AUSSI:

Loading Slideshow...
  • Les pâtes au blé complet

    Parfois vous avez juste besoin de... pâtes. Celles au blé complet vous fourniront trois fois plus de fibres que les pâtes dites "blanches" (au blé raffiné), et en plus elles sont délicieuses. Même chose pour le pain au blé complet et le riz brun. <strong>Pour la cuisson:</strong> suivez les instructions sur le paquet. <em>Photo Flickr par <a href="http://www.flickr.com/photos/ilovemypit/2792959651/" target="_hplink">Kari Sullivan</a></em>

  • Le quinoa

    Voilà un grain entier qui contient une haute teneur en protéines végétales (4g par demi-tasse) et qui se prépare comme du couscous. Un chouchou des végétariens! <strong>Pour la cuisson:</strong> Bien rincer, pour enlever la saponine, un peu amère. Faites bouillir 2 tasses d'eau ou de bouillon, ajoutez une tasse de quinoa. Couvrez et faites mijoter environ 15 à 20mn. Le liquide doit être absorbé. Remuez les grains avec une fourchette. <em>Photo Flickr par <a href="http://www.flickr.com/photos/kwbridge/4769277738/" target="_hplink">Kim Woodbridge</a></em>

  • L'orge

    Disponible en version orge "perlé" ou "mondé" (la cuisson est plus rapide). L'orge perlé contient un peu plus de fibres que l'orge pré-cuit. <strong>Pour la cuisson:</strong> pour l'orge perlé, faites bouillir 1 tasse d'orge pour 2,5 tasses d'eau. Couvrez et réduisez le feu. Le liquide doit être absorbé (environ 40 à 45mn). Laissez reposer 5mn. Suivez les instructions sur le paquet car elles peuvent varier d'une sorte à l'autre. <em>Photo Flickr par <a href="http://www.flickr.com/photos/frostnova/2039718406/" target="_hplink">frostnova</a></em>

  • Le boulgour

    Ces grains sont faciles à cuire et s'adaptent à toutes les recettes (sucrées ou salées), un peu comme du couscous. Ils sont une excellente source de fibres: une demi-tasse en fournit 5g. <strong>Pour la cuisson:</strong> versez 1,5 tasse d'eau ou de bouillon sur 1 tasse de boulgour, faites bouillir et couvrez. Laissez mijoter pendant environ 30mn. Le boulgour doit avoir absorbé l'eau. Vous pouvez enlever le reste du liquide. <em>Photo Flickr par <a href="http://www.flickr.com/photos/rooey/5955383666/" target="_hplink">Rooey202</a></em>

  • Les grains de blé

    Il s'agit en fait de grains de blé entiers. Ils peuvent se prêter à toutes sortes de recettes et sont très faciles à cuire. En plus, ils sont une excellente source de vitamines B, magnésium, fer, zinc et, bien sûr, de fibres. <strong>Pour la cuisson:</strong> rincez les grains à l'eau fraîche puis cuisez-les selon les instructions sur le paquet. En général, il faut 4 tasses d'eau pour une tasse de grains. Faites bouillir, couvrez et baissez le feu. Laissez cuire pendant 1h environ. Égouttez. <em>Photo Flickr par <a href="http://www.flickr.com/photos/rooey/5987517474/" target="_hplink">Rooey202</a></em>

  • Le maïs soufflé

    Quand vous crevez d'envie d'avaler des croustilles, vous n'allez sûrement pas vous contenter d'un bol de céréales santé. Le maïs soufflé peut alors vous contenter, et "tromper" cet estomac exigeant. Le maïs est un grain entier, ce qui lui confère des vertues insoupçonnées et apporte des fibres dans votre diète quotidienne. Essayez-le. <strong>Pour la cuisson:</strong> mettez le paquet au micro-ondes, suivez les instructions et mélangez. <em>Photo Flickr par <a href="http://www.flickr.com/photos/polkadotcreations/3387383409/" target="_hplink">Lisa Clarke</a> </em>

Loading Slideshow...
  • Ne prenez qu'une bouchée

    Une bouchée puis attendez 15 minutes. C'est le rythme à suivre car une petite portion est toute aussi satisfaisante qu'une portion deux fois plus grosse (mais vous n'avez probablement jamais eu la force de faire l'expérience pour le savoir). Des chercheurs de l'université de Cornwell ont découvert que les personnes qui mangeaient des sucreries, des gâteaux apéritifs ou du chocolat en format mini se sentaient aussi rassasiées que ceux qui mangeaient 77% de plus.

  • Faîtes règner le chaos sur la table

    Des os, des morceaux de gras, des croutes, des miettes: une telle vision est l'un des signes qui vous font arrêter de manger. Des clients d'un buffet à volonté qui ont passé la soirée à une table non débarrassée ont beaucoup moins mangé que ceux dont les tables étaient nettoyées régulièrement. La même étude, menée par Brian Wansink et Collin Payne, suggère aussi que la vue de bouteilles de vin vides réduirait la consommation d'alcool.

  • Buvez du vin rouge

    Les abeilles sont accros au sucre mais une étude récente a permis de découvrir qu'elles s'en désintéressaient — et étaient plus rapidement repues — lorsqu'elles étaient exposées au resvératrol, un polyphénol présent dans certains fruits comme les raisins ou les cacahuètes. En plus de cela, leur durée de vie s'allongerait aussi de 30%. Des études sur les hommes ont démontré un effet similaire sur l'appétit, lors d'une consommation modérée. Mais pour ce qui est de la durée de vie, les recherches continuent.

  • Mentez-vous sur le nombre de calories

    Se sentir repu dépend de "l'état d'esprit, de ce que l'on imagine ou espère que l'on va manger", écrivent des chercheurs de l'université de Yale qui ont fait croire à une moitié de leurs volontaires qu'un milkshake à 380 calories en faisait le double et à l'autre moitié qu'il était diététique. Résultat, ceux qui ont pensé s'être goinfrés avaient un niveau de ghréline — l'hormone qui stimule l'appétit — bien inférieur à ceux qui ont bu leur milkshake sans remords et qui avaient toujours faim après.

  • Mettez-vous des stop

    Pour vous éviter de trop mangez, divisez votre nourriture en petites portions (que vous répartirez dans plats différents, par exemple). Inconsciemment, finir une assiette est un signe. Des chercheurs de l'université de Yale ont pris un tube de chips et ont ajouté une chips rouge toutes les sept chips. Les personnes qui sont tombées sur ces "panneaux stop" ont mangé moitié moins que ceux qui n'avaient pas de chips colorées et étaient plus à même d'estimer le nombre de chips mangées.

  • Pensez au sandwich de la veille

    Pour réduire les quantités que vous consommez, repensez aux plats de la veille en regardant une photo prise par votre téléphone ou les vieux emballages. D'après des psychologues de l'université de Birmingham, cet exercice rendrait plus attentif et diminuerait l'appétit.

  • Dînez avec un homme

    Une femme qui passe à table avec un homme a des chances de consommer moins de calories (environ 720 au lieu de 833), d'après une étude de Molly Allen-O’Donnell à l'université d'Indiana. "Inconsciemment, une femme mangera moins en compagnie d'un homme car elle voudra sembler 'plus féminine'". Cette technique ne fonctionnerait cependant pas avec les hommes qui, eux, mangeraient plus pour apparaître "plus masculins", estime Allen-O’Donnell.

  • Mangez lentement pour votre santé

    Manger lentement vous procurera bien-être et équilibre physique. Afin de faire baisser le taux de calories présent dans vos aliments il vous suffit de prendre votre temps pour manger et de mastiquer correctement les aliments. "Je recommande de ralentir la vitesse de manger, car elle peut réduire la quantité de nourriture consommée ainsi que conduire à un plus grand degré de plénitude et à une notion de coupe-faim. Il n'est pas nécessaire d'appliquer cette méthode pour chaque repas. Manger à mon avis, devrait être une expérience agréable sans avoir à vérifier le temps»

Retrouvez les articles du HuffPost Art de vivre sur notre page Facebook.


 

Suivre Yann Couderc sur Twitter: www.twitter.com/lecoinforme

Suivre Le HuffPost Québec