LES BLOGUES

Tout simplement Québec solidaire

21/03/2014 12:06 EDT | Actualisé 20/05/2014 05:12 EDT

Les citoyens-électeurs du Québec vivent depuis un passé proche un cynisme diluvien envers la classe politique. Nous sommes victimes à la fois des promesses non tenues que du clientélisme des politiciens.

Les partis traditionnels deviennent prisonniers dans leurs communications, sauf un seul.

Québec solidaire est souvent diabolisé par la mouvance de la droite québécoise ou ignorée par la famille souverainiste.

Des clarifications restent à mettre en avant

Québec solidaire est le résultat du rassemblement de femmes et d'hommes qui ne se reconnaissaient plus dans la politique québécoise et ses représentants-es.

Avant sa création, aucun parti n'offrait de projet écologiste. Les valeurs d'égalité et de justice sociale perdaient du terrain au profit de l'individualisme.

Québec solidaire s'est doté d'un plan de match ambitieux pour faire du Québec un pays indépendant tant politiquement, énergiquement qu'économiquement. Les vieux partis ont cessé de faire progresser les Québécois. Ces derniers désirent une justice viable, une fiscalité égalitaire entre riches et pauvres, une démocratie participative et un vrai plan écologique face aux minières et pétrolières. Dès sa création, le seul parti de gauche veut doter sa population québécoise de politiques fortes afin que nous restions, tous, «maîtres chez nous». Un gouvernement solidaire remettra entre les mains de la population le soin de définir son avenir.

Pourquoi Québec-Solidaire gêne-t-il autant la sphère politique ?

Québec solidaire semble plus déranger le Parti québécois que n'importe quel autre parti dans ces élections. Souvent les partisans du Parti québécois veulent s'accaparer le dossier de l'indépendance, une erreur grave selon plusieurs. Pire, ils nient le souverainisme de la plateforme de Québec solidaire,encore un non-sens.

Car nier le caractère indépendantiste de Québec solidaire est une façon, pour plusieurs péquistes, de se rassurer sur la nature de leur propre parti. Il y a bien longtemps que les militants indépendantistes s'interrogent sur les nombreux revirements du Parti québécois sur cette question. Dans la présente campagne, il n'y a qu'Option nationale et Québec solidaire qui abordent franchement la question.

Au PQ, c'est la tergiversation permanente.

Mme Marois a de nouveau appelé les fédéralistes à voter pour elle. Dès que la souveraineté fera partie de l'ordre du jour, Madame Marois s'empressera de changer de sujet ou projettera la question en avant. Elle miroite le livre blanc pour calmer ses partisans et pour rassurer les fédéralistes. Bref, ce parti ne veut plus se commettre sur la souveraineté.

Québec solidaire se fait toujours accuser à tort d'être un nid de ''multiculturalistes'', favorisant ainsi le communautarisme. Sans oublier certains accusateurs loufoques qui collent l'étiquette islamiste à ce parti. L'agenda caché d'Amir Khadir est souvent employé par certains chroniqueurs.

Alors que dans les faits, le parti d'Amir Khadir et Andrès Fontecilla est pour la laïcité. Comme le prouve si bien le projet de loi 398. Pour les solidaires, la laïcité équivaut à la neutralité de l'État en matière de croyances ou de non-croyance et le respect de la liberté de conscience de chacun. Dans les sociétés laïques, la religion conserve son droit de cité dans l'espace public. Seuls l'extrémisme laïc et les catholaïcs du Parti québécois jugent nécessaire de courir après quelques femmes voilées et hommes à kippa pour les priver de leurs emplois.

Et en attendant le pays, laisser le champ libre aux vieux partis, c'est encourager les augmentations des tarifs des CPE, d'Hydro-Québec, des frais de scolarité, sans oublier les coupes dans l'aide sociale et le maintient de la taxe santé...

Alors? Au Québec, il y a quatre genres de partis:

  • Un Parti libéral qui clignote nulle part et qui va droit au mur
  • Un parti qui se pense Coalition qui clignote clairement à droite et qui tournera à droite
  • Un parti qui se dit souverainiste, qui clignote à gauche et à droite
  • Un parti souverainiste, progressiste de gauche qui clignote à gauche et qui tournera à gauche.
  • Quelques promesses du seul parti de gauche au Québec:

    Enfin, pour qui voteriez-vous?