LES BLOGUES

Le député absentéiste face à la communauté maghrébine de Villeray

06/04/2014 08:34 EDT | Actualisé 06/06/2014 05:12 EDT

Nouvellement arrivée au Québec, Mme Naïma Rharouity, 47 ans, était mère de deux garçons âgés de 5 et 8 ans. Elle a perdu la vie, de façon dramatique, le 30 janvier dernier après avoir déposé son fils à la garderie. Un accident survenu dans la station de métro Fabre.

Malgré sa nature tragédie, l'évènement a été l'occasion pour une couverture médiatique médiocre et des commentaires islamophobes, émis sans retenue et sans respect à la défunte ou sa famille, et ce avant même les rapports officiels sur les circonstances de sa mort. Que ça soit sur les réseaux sociaux, ou les chaines de télévision, ces commentaires ont profondément touché la communauté musulmane et spécialement froissé les sentiments de la communauté maghrébine.

Plusieurs élus ont pris la parole pour dénoncer cette incitation à la haine et ce comportement, symptôme d'une violence raciale que connait le Québec aujourd'hui.

La mairesse de l'arrondissement de St-Michel-Villeray-Parc Extension, Anie Samson, et le député de Viau, David Heurtel, ont soutenu irrévocablement les citoyens musulmans. Ils ont été présents lors des cérémonies à la mémoire de la défunte et se sont portés solidaires de la famille de Naïma. Tout le monde se souviendra de ces discours émotionnels lors de la veillée du 2 février face à la station de métro Fabre, lieu du drame. Des candidats aux élections provinciales ou municipales y étaient même présents fin de réconforter le frère et le mari de la défunte. Andrès Fontecilla et Sasha Dyck ont démontré une attention particulière face aux différentes doléances adressées par les organisateurs et citoyens.

Par contre, et en tant que député libéral du quartier Villeray, où s'est déroulé le drame et en tant que député responsable d'une grande communauté maghrébine, Gerry Sklavounos a manqué cet évènement, et la possibilité de se rattraper quant à ses devoirs de solidarité envers avec cette communauté qui, même affaiblie par les problèmes socioéconomiques, lui a permis d'être élu. Encore une fois, M. Sklavounos semble mésestimer la communauté électorale en comparaison de son confrère David Heurtel, le député libéral du comté voisin, Viau.

David Heurtel fait un travail extraordinaire dans son comté, où il soutient toutes les communautés et supporte spécialement la communauté musulmane contre le projet de la charte des valeurs initié par le PQ. Plusieurs témoignent de ses déplacements vers les citoyens, bien qu'il soit dans une circonscription acquise par libéraux. Pour ne pas restreindre les communautés culturelles à un simple folklore avec les costumes desquelles il fait bon se prendre en photo lors des activités de financements, nous disons : merci David Heurtel !

Pour finir, nous avons tenté de joindre notre député de Laurier-Dorion, Gerry Sklavounos, lors des activités politiques comme le débat de quartier entre les différents candidats. Hélas, encore une fois, ce dernier reste fidèle à sa tradition d'absence, comme aux élections en 2012. Selon la rumeur, il parait que M. Sklavounos songe à se lancer en politique fédérale. Si la rumeur est véridique, pourquoi se présente-t-il alors aux élections actuelles ?

Il est temps de faire entendre au Parti libéral du Québec que le vote acquis des communautés culturelles n'est pas une donne éternelle. Dans Villeray, un mouvement sans précédent se constitue en faveur du candidat de Québec solidaire dans Laurier-Dorion, Andrés Fontecilla. Par la prise de conscience de son poids dans la vie politique, la communauté maghrébine va créer un grand balancement de votes le jour des élections, où se déplaceront les « acquis » du Parti libéral vers le parti de gauche, Québec solidaire. Ce candidat n'est pas présent seulement lors des périodes électorales et toute la communauté peut témoigner de ses visites aux coopératives d'économie sociale ou d'habitations.

La communauté maghrébine dans Villeray enverra un message clair, aux absents de ses intérêts. Merci aux citoyens et élus de Villeray, ensemble nous travaillerons pour le bien de Montréal et du Québec.

Ce texte est endossé par Fadwa Ramdane; Pascale Chayer; Fatima Hajji; Myriam Bousksou; Bouazza Lajhar; Ahmed Benali; Samir Ben Djafer; Joseph Alain Blais; Walid Nassef; Hakim Herbane; et autres citoyens désirant garder l'anonymat.

>Élections 2014: les nouvelles et les blogues du HuffPost sur la campagne.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les pancartes détournées de la campagne électorale

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



>Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?