RECEVEZ LES NOUVELLES DE Vincent Leger
 

Défaillances et sérieuses impasses politiques et économiques

Publication: 27/02/2012 14:03

Force est de constater que ce qui se passe en Espagne, en Grèce, en Italie et dans bien d'autres démocraties, démontre d'énormes failles de nos systèmes politiques et économiques. Il serait grandement avantageux de reconnaitre que ces problèmes apparaitront bientôt dans les deux tiers des pays du G20.

Je ne dis pas ça pour être négatif, mais bien pour qu'on prenne conscience qu'il est temps de changer des choses en politique et en développement socioéconomique. L'humain aime répéter les mêmes modèles, surtout ceux qu'il connait. Cela marche bien jusqu'à un certain point, mais encore faut-il savoir changer de voie.

Assurément, bien des dirigeants d'entreprises qui sont dans des domaines d'affaires reliés aux technologies, aux systèmes financiers et bancaires ou énergétiques essayeront de vous faire croire que les choses ne sont pas si dramatiques. Pour eux, effectivement, pas si mal. Mais pour vous, le commun des mortels payeur de taxes... je ne suis pas sûr de cela du tout.

Voici certains constats que plusieurs d'entre vous auront aussi faits:

De nombreux gouvernements du G20 encouragent des systèmes politiques et financiers qui vont au détriment du bien commun, masquent leurs actions et leurs dépenses et font croire que tout va bien. De plus, ils font une gestion assez préoccupante des fonds publics: il n'est pas rare de voir des états financiers ministériels et étatiques peu vérifiés.

Au moment même où j'écris ces lignes, les erreurs politiques et économiques s'accumulent dans bien des pays du G20 qui mettent en situation de vulnérabilité extrême leur société. Par exemple, mettre autant de fonds publics dans le système financier qui ne servent qu'à enrichir les compagnies bancaires et ne pas s'occuper de la vraie économie me semble suicidaire.

Les politiques économiques nationales devraient être immédiatement ciblées sur la création d'emplois. Plus les citoyens ont des emplois durables, plus il y aura d'impôts collectés et moins de ressources financières seront dépensées en assurance chômage et en assistance sociale.

Quelques autres mots sur les failles apparentes des démocraties du G20 et de plusieurs autres...

Si un gouvernement approuve un plan d'austérité et qu'il tombe au vote de l'Assemblée nationale de cedit pays, et que le prochain groupe qui prend le pouvoir (évidemment ayant promis à la population d'annuler ce plan austère...) passe ipso facto une autre loi tout à fait démocratiquement pour annuler cedit plan austère... Comment se feront efficacement, et sans heurts, les changements? Il ne faut que s'appliquer un tantinet à une pensée globale pour constater clairement les problèmes. D'ici quelques années, les deux tiers des pays du G20 feront face à des situations extrêmement difficiles. Je ne peux m'empêcher d'activer cette sempiternelle sonnette d'alarme. N'attendons plus, afin de commencer à concevoir et à implanter des interventions intelligentes qui s'imposeront pour le vrai bien commun.