LES BLOGUES

Et si on relançait Montréal en 2015?

11/01/2015 09:35 EST | Actualisé 13/03/2015 05:12 EDT

En ce début d'année, il est propice de faire des souhaits et d'envisager comment atteindre de meilleurs horizons économiques pour Montréal dans les années à venir.

Je pense qu'il est opportun de souligner que la dernière année s'est terminée avec au moins une passablement bonne nouvelle pour Montréal, je fais référence ici a l'annonce des fermetures des CDEC et CLD.

Il est maintenant à souhaiter que de nouveaux organismes et surtout de nouvelles approches soient déployés, et que ces nouvelles organisations seront là surtout pour le développement de nouveaux projets... et le seront moins, pour se donner bonne figure et de bonnes conditions; comme c'est presque toujours le cas dans les organismes de développement de Montréal.

Donc, il y a beaucoup d'autres bonnes actions décisions à prendre rapidement afin d'améliorer la situation précaire.

Une belle opportunité à ne pas manquer en 2015/2016 concerne la décision de prolongement du métro de la STM. Celle-ci qui devrait être basée essentiellement sur le développement économique et beaucoup moins sur le développement urbanistique. Mais qui donc pourrait faire ce genre de méta-analyse pour enfin apporter de meilleures données économiques dans cet important dossier pour l'avenir de Montréal?

Par ailleurs, il est maintenant trop tard pour aider à remettre Montréal sur la carte de l'offre muséologique pour 2017 (année du 375e anniversaire de la ville) et des importantes retombées que certains de ces musées apportent à différentes villes dans le monde.

Comparativement aux musées milliardaires voir multimilliardaires des villes en compétition touristique directe avec Montréal, par exemple Ottawa, Toronto ou Boston, il y a un solide écart impossible à rattraper pour 2017. Mais pour 2020 cela serait envisageable si (et seulement si) le bon projet muséologique multinational était proposé et accepté!

Que ce soit que le ROM, le Musée de la guerre ou The Institute of contemporary art, ces types d'installations muséologiques nécessitent quand même pas mal de planification, beaucoup de temps pour la construction et beaucoup de capitaux... Donc Montréal demeurera bien en queue de peloton vis-à-vis ces villes qui sont directement dans le rayon de compétition géographique de Montréal.

Pour le 375e, il est donc trop tard, en général, pour un projet majeur en architecture qui aiderait à renouveler l'image touristique de Montréal.

Ainsi, ce ne sera qu'un 375e de Montréal événementiel, sans leg important. On aura droit au mieux qu'à des retombées économiques et, au mieux, que pour les quelques mois d'été 2017 et encore...

Concernant le développement riverain de Montréal dans le Vieux-Port (juridiction fédérale). L'année 2015 sera charnière...il y a quelques projets annoncés...l'un porteur d'un mieux vivre en ville et qui donnera ipso facto une image dynamique touristique active de la ville, permettra du high diving spectaculaire (une première au Canada), versus un autre projet d'îlot de chaleur riverain additionnel au Canada...mais où en sont donc rendus les débats et analyses ?

Médiatiquement parlant, on pourrait souhaiter au développement de Montréal quelques nouveaux journalistes et chroniqueurs additionnels avec une importante compréhension des tenants et aboutissants du développement socio-économique moderne et urbain.

Présentement, plusieurs se demandent quel chroniqueur urbain ou critique économique médiatique est vraiment capable d'aller au-delà du communiqué de presse ou des questions esthétiques d'un potentiel investissement...? C'est-à-dire de scruter, évaluer et distinguer les bonnes initiatives structurantes, les moins bonnes de celles ayant les meilleures possibilités de rendements touristiques, ou encore, de creuser ce qui relève des gentilles collabos entre petits amis et/ou qui relève carrément de népotisme et pis encore...?

Enfin, je souhaite qu'un groupe de personnes de bonnes volontés (les organisateurs de Je vois Mtl, par exemple) se rallient et forment un nouveau regroupement afin d'apporter de bonnes solutions pour un redressement et une importante relance de Montréal pour 2020. Le regroupement pourrait se nommer ReMTL2020, pour Redressement et relance Montréal 2020.

Sur ce, je souhaite à tous les Montréalais et Montréalaises que de bonnes avenues économiques soient soigneusement sélectionnées en 2015, et aussi, une quand même bien bonne et heureuse nouvelle année !

AUSSI SUR LE HUFFPOST:

12 lieux de Montréal que vous ne reconnaîtrez pas

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter