LES BLOGUES

Le marathon de la culpabilité d'une maman

25/02/2014 12:18 EST | Actualisé 26/04/2014 05:12 EDT

Eh oui, chères mamans. Peut-être même sans le savoir, vous faites partie de la gang. Au travers de nos vies remplies à rebords, on se demande où est passé le gros bouton rouge PAUSE?

Avez-vous l'impression que les journées se suivent, se regardent et se disent: «On se revoit demain et on continue le marathon??» Malgré toutes nos bonnes intentions et l'immense désir d'être parfaite, il y a une émotion que nous n'arrivons pas à chasser. Cette futile culpabilité...

Page de vie

Aujourd'hui, j'ai dû faire des milliers d'appels téléphoniques, je suis partie à la recherche des bas perdus, j'ai effectué un ramassage «extrême» de bobettes qui trainent, ma fille de 4 ans a fait un party de toutous dans sa chambre hier et j'ai dû faire sortir tous les invités, mon cœur s'est arrêté trois fois lorsque j'ai aperçu la plage de graines étendue dans mon salon...

Que reste-t-il de la femme en moi? À part la maman aimante, la professionnelle, la cuisinière, la ménagère, la détective, l'éducatrice, la photographe...?

Il me reste une demi-heure!

16h50, je vais me faire belle pour mon copain avant qu'il revienne du boulot. Je vais tenter de cacher les cernes qui se creusent un spa sous mes yeux (ahhh si je pouvais me prélasser dans un spa chaud), je vais me coiffer un peu vite-fait (avoir autre chose qu'une touffe des années 80 svp), me maquiller (du moins, essayer de trouver un fond de mascara séché...) M...., je me suis beurré les yeux, je recommence...

17h05, plus le temps, je dois aller chercher les enfants! Je garderai cette grosse trace de mascara sous l'œil gauche alors...

Culpabilité: Je me sens cheap d'avoir loupé mon maquillage pis de ne pas ressembler à la grande Barbie frisée là... Pas grave, mon chum m'aime comme je suis, non ?

17h15, ça se peut pas! Sont passées où les 10 minutes de tout à l'heure? Bon je vais décoller l'auto...

Culpabilité: Je me sens cheap face à l'environnement, voyons je me dois d'être une maman écolo! Ahhh pis de la marde... Faut bien que je tienne les enfants au chaud, même s'ils sont à deux minutes de marche de la maison, de toute manière j'ai plus le temps d'y aller à pied...

17h30, de retour à la maison... Je n'ai pas préparé de souper.... Je vais donner des céréales aux enfants, des bananes, des carottes.. Tiens, prenez tout ce que vous voulez!

Culpabilité: Je me sens poche de ne pas avoir fait des bonnes côtelettes de porc comme maman Dion à la télé...

18h30, le bain est prêt. Victoire, j'ai pris 10 minutes d'avance. Je vais pouvoir profiter d'une petite demi-heure avec les enfants avant de les coucher. Je plonge la marmaille d'amour dans l'eau pleine de mousse et je ramasse les débris du souper en mode Monsieur Net! Je suis vite comme l'éclair, une vraie Jackie Chan du ménage! Je commence à me trouver bonne comme maman...

18h40, surprise! Un beau caca dans le bain... Bon je viens de perdre mes 10 minutes d'avance.

Culpabilité: Si j'étais restée dans la salle de bain, jouer avec les enfants, j'aurais pu éviter le caca peut-être...

19h00, tout le monde est propre, ça sent bon, le ménage est fait. On s'amuse ? Mumm, pas le temps d'énerver les enfants, ils se couchent bientôt.

Culpabilité: J'aimerais tellement les coucher plus tard, mais je veux garder la routine... Je suis plate de ne pas jouer plus souvent avec eux.

19h05, on va mettre un beau film, on va se coller et se dire combien on s'aime!

Culpabilité: Encore la télé? On aurait pu s'habiller et aller faire des bonshommes de neige... Fait trop froid, il est tard, les enfants sortent du bain. Une autre fois, peut-être...

19h30, je vais allez coucher les enfants. Après cette demi-heure tellement parfaite, c'est l'heure du dodo, faut suivre la routine!

Culpabilité: Pourquoi je suis cette foutue routine?

20h00, les enfants ne dorment pas encore. Ils demandent et redemandent. «MAMAN j'ai si, maman j'ai ça.. » Je perds patience et je les dispute pour qu'ils ferment leurs yeux et fassent dodo.

Culpabilité: J'ai crié sur mes enfants, je ne suis pas une bonne maman, ils ne m'écoutent pas...

21h00, j'ai eu droit à 15 minutes de silence. Ça y est, ils dorment enfin. Je vais aller les voir. Ils sont si beaux lorsqu'ils dorment...

Culpabilité : J'aurais dû leur chanter 2-3 chansons de plus... Je vais en profiter pour leur donner un gros câlin. Je les aime tant!

21h15, enfin «libre». J'ai du temps pour moi. Petit moment de tranquillité. Ohnnn... Mon copain!

Culpabilité: À travers toute cette soirée de marathon, j'ai négligé mon copain, je ne lui ai pas dit combien je l'aime, je n'ai pas pris 5 minutes pour lui faire un câlin, je ne lui ai pas demandé comment il allait...

Pas assez de temps pour eux, pas assez pour moi, trop peu pour lui...

Au final, être maman, c'est mettre la femme que nous sommes dans le fond d'un placard le temps de s'occuper des enfants. C'est tenter de la ressortir lorsqu'on pense à notre amoureux, lorsqu'on travaille. Être maman, c'est porter le parfum de la culpabilité.

Mais ce n'est pas grave! Car la culpabilité, c'est le sentiment universel de toutes les mamans. C'est comme un code qui prouve qu'on est une vraie maman. Si tu te sens coupable dans la vie, bingo, t'es une super maman! Parce qu'une super-maman, ça ne nettoie pas comme Monsieur Net, ça ne retrouve pas les milliers de bas comme Sherlock Holmes, ça ne cuisine pas comme maman Dion et ça ne court pas comme Jackie Chan... Une super-maman fait ce qu'elle peut. Elle s'oublie pour ses enfants et garde le peu de temps qu'il lui reste pour le donner à ceux qu'elle aime.

Maintenant, mettons notre vie sur pause... Un petit 10 minutes par-ci, par-là. On se doit de le faire! Pour nos enfants, pour notre couple, pour la femme en nous... Laissons la super-maman avec sa culpabilité de côté un peu et redevenons femmes de temps en temps!

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les conseils que les parents n'en peuvent plus d'entendre

Retrouvez les articles du HuffPost Art de vivre sur notre page Facebook.