Veronique Vincelli

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Veronique Vincelli
 

Pourquoi l'orgasme fait-il pleurer?

Publication: 10/10/2013 12:01

Le mot orgasme provient du grec orgân qui signifie bouillonner d'ardeur. Par définition, il est le moment le plus intense de la réponse sexuelle, s'accompagnant d'un grand plaisir, d'une satisfaction intense et de réactions physiques et psychologiques tant multiples que variées. Cependant, que faut-il en penser lorsque cette expérience fait pleurer? Pourquoi cela se produit-il?

Des pleurs qui surviennent pendant ou suite à l'orgasme et un phénomène plutôt courant dont on parle malheureusement très peu. Il importe de mentionner que, bien que cela reste un sujet tabou, ce n'est pas un comportement strictement féminin. En effet, les hommes tout autant que les femmes, peuvent expérimenter ce genre de situation. Cela dit, lorsque l'orgasme provoque des pleurs, ceux-ci sont-ils associés à de la joie ou bien de la tristesse? En fait, il n'y a pas de réponse systématique et valable pour chaque personne. Cependant, deux explications sont bien possibles:


1. Le lâcher-prise

Avant d'atteindre le point culminant de l'excitation sexuelle, le corps est souvent tendu et crispé. Le souffle est court et la charge érotique est concentrée dans les organes génitaux. Lorsque l'orgasme survient, l'énergie se déplace donc vers le haut du corps. C'est ce que l'on appelle le lâcher-prise émotionnel ou l'abandon de soi et c'est ce qui permet d'aller à la rencontre de l'autre. Sachez que cette capacité est favorable à l'orgasme, car elle permet de se laisser aller par le ressenti. Ainsi, les larmes ne sont pas nécessairement causées par la joie d'avoir goûté au plaisir d'un orgasme explosif. Cette réaction peut tout simplement s'expliquer par le fait que votre corps et votre esprit s'abandonnent naturellement.

2. Votre corps qui parle
Dans certains cas, les pleurs pendant ou suite à l'orgasme peuvent aussi être associés à l'écho d'un traumatisme enfoui dans l'inconscient. En d'autres mots, c'est une façon pour votre corps de vous parler, de vous transmettre un message ou de vous prévenir d'un blocage. Y êtes-vous à l'écoute? Avez-vous des blessures émotionnelles à cicatriser? Avez-vous besoin de revenir sur des événements difficiles? Parler de certains traumatismes? Il est important d'aller chercher l'aide nécessaire afin d'analyser ce paradoxe.

Quoi qu'il en soit, cette expérience peut être déstabilisante ou inquiétante autant pour la personne qui le vit, que pour le ou la partenaire. Si vous en éprouvez la nécessité, n'hésitez pas à consulter un(e) sexologue, dans l'optique d'aller explorer les causes et le processus de ce blocage, afin de le dissoudre.

Pour plus conseils de nos sexologues, des outils et pour de l'information fiable en matière de sexualité, abonnez-vous à l'infolettre de Sexologie Québec sur notre blogue www.sexploration.ca et n'oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Twitter (@sexologiequebec)


Loading Slideshow...
  • Améliore la circulation sanguine

  • C'est une forme d'exercice cardiovasculaire

  • Met de bonne humeur

  • Aide à dormir

  • Garde le cerveau en santé

  • Réduit naturellement la douleur

  • Diminue le stress

  • Nous donne une mine en santé

  • Augmente notre confiance émotionnelle


 

Suivre Veronique Vincelli sur Twitter: www.twitter.com/verovincelli

Suivre Le HuffPost Québec