Ugo Monticone

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Ugo Monticone
 

Les Forums jeunesse brillent par leur absence

Publication: 31/05/2012 11:58

Qu'on soit pour ou contre la grève étudiante, force est de constater que la hausse des frais de scolarité a créé un véritable débat de société. Les jeunes, au cœur du débat, sont politisés, se mobilisent et s'expriment comme ils ne l'ont jamais fait depuis de nombreuses années. Peu importe son issue, cette grève aura eu un effet de levier sur la participation citoyenne des jeunes et leur sentiment de pouvoir influencer les processus décisionnels de notre société.

Les Forums jeunesse du Québec sont des organismes financés par le Secrétariat à la jeunesse du Québec. Présents dans chaque région du Québec, ils ont comme mandat de favoriser la participation citoyenne des jeunes.

Devant la réaction massive des jeunes suite à la hausse des frais de scolarité, les Forums jeunesse auraient pu organiser des débats pour favoriser l'échange d'idées, organiser des panels d'experts pour que les jeunes comprennent mieux les enjeux en cause, superviser les votes de grève pour stimuler l'intérêt à la démocratie. Mais non. Rien.

On pourrait prétendre que les affrontements policiers médiatisés et les actes de désobéissances civiles ont incité les Forums jeunesse à ne pas prendre position. Mais qu'en est-il du Jour de la terre?

Le dimanche 22 avril dernier, le plus important rassemblement environnemental d'Amérique s'est tenu à Montréal. Entre 250 000 et 300 000 personnes se sont rassemblées autour d'enjeux sociaux et environnementaux, comptant parmi ses rangs une proportion très importante de jeunes. Enfin sorti du marasme politique auquel on les associe souvent, les jeunes sont descendus dans la rue avec une motivation de faire parti de la vie démocratique de notre province et de mettre l'épaule à la roue pour le bien commun.

Cet évènement était une occasion formidable pour les Forums jeunesse de mettre à profit leurs ressources pour promouvoir cette démarche citoyenne initiée par des jeunes et de stimuler leur participation citoyenne. Pourtant ils ont choisi autrement. Au lieu d'organiser des délégations régionales, de coordonner les transports, de mobiliser les jeunes pour qu'ils puissent mettre de l'avant leurs idées et aspirations, les Forums jeunesse ont carrément ignoré l'événement. Aucune mention du Jour de la terre n'est faite sur leurs pages web, dans leurs calendriers, dans leurs bulletins, sur leurs pages Facebook. Silence total.

Ce silence pourrait être normal s'il concernait certains Forums jeunesse plus éloignés, mais quand 17 Forums jeunesse sur 17, incluant celui de Montréal, feintent que le rassemblement citoyen du Jour de la terre n'existe pas, il y a anguille sous roche.

Cette décision d'ignorer un événement qui était pourtant parfaitement aligné avec leur mandat est-elle étrangère au fait que les Forums jeunesse sont chapeautés par le Secrétariat à la jeunesse du Québec ? À la tête du Secrétariat à la jeunesse du Québec, faut-il le rappeler, se trouve monsieur Jean Charest, officiellement responsable des dossiers jeunesse.

Pour son gouvernement qui fait la promotion des gaz de schiste, de l'exploitation minière dans des écosystèmes fragiles, et qui a concédé l'exploitation privée d'hydrocarbures sur l'ile d'Anticosti, le Jour de la terre n'est certes pas très populaire.

Les Forums jeunesse du Québec sont financés à même nos impôts et ont pour mandat de promouvoir la participation citoyenne chez les jeunes. Peu importe l'agenda du gouvernement au pouvoir, ces institutions doivent rester apolitiques. Sinon, se prétendre « la voix des jeunes » deviendrait fort hypocrite.

 
Suivre Le HuffPost Québec