LES BLOGUES

Arrêtons d'associer minceur et pornographie

09/10/2014 04:01 EDT | Actualisé 06/05/2015 05:00 EDT

Les magazines dédiés à l'exercice physique ne nous aident pas à rester mince. Voir des images de poitrines, fesses et biceps caricaturaux donne l'impression que c'est à ça que devrait ressembler un corps en bonne santé. Ces images sont mises en avant pour «inspirer» les gens dans leur quête de beauté. Et pourtant la plupart d'entre nous ne se sentent pas proches de ces images.

Qu'est devenu l'exercice physique? Quand chaque image apparaissant dans ces magazines montre une femme apprêtée pour une chambre à coucher plutôt que pour la salle de sport, on est en droit de se demander à quoi ressemblera le futur de l'exercice physique. Ayant jadis été une fille à bikini, je ne me suis jamais prise au sérieux pour autant avec mes 100kg de gras arrivée à l'âge de 40 ans. J'étais une aberration en comparaison de filles dans leur vingtaine.

Uniquement vêtue d'une culotte et d'une brassière, dans une petite cabine de remise en forme à la plus grande exposition du genre en Amérique du Nord, The Arnold in Columbus Ohio, à vendre du matériel d'exercice et à promouvoir ce mode de vie, j'avais honte d'exposer mes cuisses et mon abdomen bien en chair, pour ne pas parler de ce que j'avais derrière.

Mon fessier était bien entraîné, bronzé, légèrement huilé et bien sculpté par mes chaussures rehaussées de danseuse. Et laissez-moi vous dire que mon accoutrement n'était en aucun cas scandaleux comparé aux blondes peroxydées, taillées aux ciseaux, aux poitrines en melon d'eau et aux fesses remontées jusqu'au cou arpentant les couloirs du salon.

Un corps de 40 ans n'est pas vraiment le même qu'un corps de 20 ans, même bien entretenu. Mais je savais que, lorsque mon corps succomberait aux injures du temps, au moins mon cerveau serait toujours là, et que j'aurais d'autres talents que celui de montrer mon corps. Je n'ai jamais dépendu de mon physique pour m'imposer dans le milieu de la remise en forme.

Le problème c'est que, à cause de ce qu'elles voient dans les magazines, les femmes pensent qu'elles peuvent elles aussi y avoir accès. Elles veulent plus que tout apparaître dans des publications sur la remise en forme, être glorifiées à jamais grâce à une photo. Elles mourraient de faim pour dessiner au maximum leurs muscles, prendraient n'importe quelle drogue récréative ou pharmaceutique, se prostitueraient, voire plus.

Mais ce qu'elles en réalisent pas en voyant les filles des magazines, c'est que la plupart d'entre elles ont été au régime pendant des mois pour avoir ce corps. Elles n'auront plus cet aspect quelques jours plus tard.

Elles ne comprennent pas par quoi il faut passer pour avoir l'air si mince. Quand sera-t-il acceptable de soulever de la fonte, de construire confiance et force de caractère tout en fortifiant son corps, et non pas de s'inquiéter de l'apparence de son derrière en mini-shorts.

Peut-être que du haut de mes 55 ans, je peux comprendre que l'exercice physique c'est autre chose que de la pornographie. La mise en avant du postérieur ne fonctionne plus au bout d'un moment. Alors quelle direction prend l'exercice? Si vous voulez mon avis, la clé de la remise en forme c'est d'être en mesure de bouger son corps tel qu'il devrait bouger.

Ça veut dire que vous pouvez courir, sauter, nager, jouer, vous pencher, marcher et soulever des poids avec toutes les parties de votre corps des articulations aux muscles en passant par les os, les mains et les pieds, tous fonctionnant à l'unisson. Si vous deviez courir 5km pour échapper au danger, si vous deviez nager pendant 20 minutes pour fuir une inondation, si vous deviez soulever quelque chose de lourd pour vous dégager, quelque chose ou quelqu'un, vous pourriez le faire.

La nouvelle mode en matière de remise en forme ce n'est pas de se prostituer mais de travailler sur des répétitions et séries et de transpirer pour créer un corps,un organisme entier conçu pour survivre dans ce monde. Ce qui signifie que vous pouvez vous aider vous-même -- sans être dépendant de quelqu'un d'autre. Vous vous entraînez différemment, pensez intelligemment, en sentant une nouvelle force en vous qui ne vient pas du désir d'avoir un derrière mignon mais un derrière robuste qui peut bouger quand il doit le faire, à l'instar de cette machine magnifique que vous êtes.

À voir aussi sur Le HuffPost:

13 mythes sur l'exercice

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter