LES BLOGUES

Comment décririez-vous le Québec à un nouvel arrivant?

19/11/2014 12:27 EST | Actualisé 19/01/2015 05:12 EST

Le melting pot de cultures, la langue, l'hiver... comment décririez-vous le Québec à un nouvel arrivant?

Voilà une des questions posées par François Bugingo, qui chapeaute le thème du multiculturalisme pour cette première édition du Laboratoire MaTV. J'ai posé la question à quelques-uns de mes amis immigrants sur Facebook. Voici leurs réponses.

Comment décrire le Québec à un nouvel arrivant?


Cyrielle Deschaud, née en France, arrivée au Québec en 2012

« Moi la chose qui m'a la plus surprise en arrivant au Québec, c'est les commerçants qui te saluent en te disant "Salut, ça va?" En France, personne ne te demande ça ».

Loune Thongvan, née au Laos, arrivée au Québec en 1981

« Il fait frette. On est arrivé en plein hiver en sarong et flip flop -- un choc culturel: on pourrait penser que les Québécois sont impolis, qu'ils n'ont pas de respect pour les ainés... nous on arrivait de la campagne ou les machines à laver n'existaient pas, nos maisons étaient faites en foin, ma mère a eu 7 enfants dans le champ sans docteur ni hôpital. Donc ici, le nouvel arrivant est vraiment gâté avec le système de santé et la qualité de vie. On a la chance de s'éduquer. Je dirais à l'immigrant qu'il est chanceux et dont fuck up. On a fui la guerre du Laos, alors quand je suis arrivée au Québec, ce qui m'a le plus marquée c'était d'avoir un toit, des vêtements propres, aller a l'école...on habitait dans un village ou tout le monde se connaissait. Lorsque je suis arrivée, je cognais à la porte de mes voisins et je m'invitais à souper comme si de rien était! »

Pascal Henrard, né en Belgique, arrivé au Québec en 1988

« Une terre d'opportunités où la qualité de vie est une des meilleures au monde. Un endroit pacifique qui se distingue du reste de l'Amérique. La chose qui m'a le plus marquée en arrivant c'est qu'il faisait encore plus froid que je pensais (je suis arrivé un 4 janvier). Sinon, au niveau de la société, une des plus progressiste et ouverte que je connaisse. Une terre où les femmes sont libérées (je n'avais jamais vu autant de femmes à des hauts postes dans mon monde de travail avant), les minorités acceptées (je n'avais jamais travaillé avec des gais par exemple avant d'arriver ici), les qualités de chacun reconnues (on ne m'avait jamais aussi rapidement autant fait confiance. »

Paulo Branco, né au Portugal, arrivé au Québec en 1975

« La première chose qui me vient à l'esprit, c'est le froid! »

Reine Bombo-Allara, née au Congo, arrivée au Québec en 1988

« Le Québec a une culture riche, une ouverture d'esprit et est un peuple chaleureux. Le Québécois est un patriote qui tient fermement à ses racines et son histoire. Prêt à accueillir les autres nationalités, mais à condition... à condition qu'il ne se sente pas brimé, ce qui est totalement normal si on y pense. Par contre, le débat depuis peu peut laisser présager une certaine intolérance et une potentielle ségrégation. Le Québec est une très belle terre d'accueil, un eldorado pour certains, une province trop froide pour d'autres, une accessibilité à l'éducation. Un système de santé pour un autre ou même un pays emprunté éphémèrement pour étudier dans le but de retourner au pays d'origine question de partager leur savoir-faire et connaissances. En somme, le Québec est une province formidable avec beaucoup de richesses et de gens qui vous tendront la main. Ce qui m'a le plus marqué chez le peuple québécois est leur ouverture d'esprit occidentale. L'acceptation de certains éléments qui, pour un immigrant, seraient totalement incompréhensibles -- un parent qui accepte que le copain de leur fille passe la nuit à la maison et vice versa, montrer de l'affection ait son copain devant ses parents, la cigarette, les jurons, etc. »

Jean-Julien Guyot, né en France, arrivé au Québec en 2001

« Le Québec est une province francophone accueillante où peu importe d'où tu viens, si tu as la bonne attitude, tu devrais t'intégrer. La chose qui m'a le plus frappé en arrivant? La bonhommie de la population. Aujourd'hui cela peut-être différent. »

Israël Hobbs, né au Mexique, arrivé au Québec en 2003

« Pour les nouveaux arrivants, je peux vous dire que le Québec est un endroit idéal pour vivre plein d'opportunités. Ce qui m'a le plus marqué en arrivant c'est la langue, mais surtout l'accent quand tu n'es pas habitué. »

Vincent Marzou, né en France, arrivé au Québec en 1999

« Je dirais aux nouveaux arrivants qu'il fait très froid l'hiver et qu'il faut s'habiller chaudement. Que c'est une très grande province et que rien n'est proche. Que les gens profitent au maximum des terrasses l'été et que l'été l'énergie est très différente du reste de l'année. On sent une énergie festive dès que le changement de saison s'amorce. Que c'est facile d'entrer en contact avec des gens, mais pas évident de tisser de vrais liens. Que parler d'argent est tabou. Qu'il y a une tonne de trucs à faire à Montréal, et ce à l'année longue. Que la cuisine des restaurants à Montréal à sa propre identité et qu'elle n'a rien à envier aux autres grandes villes du monde. Que le terroir québécois est riche et qu'il y a énormément de produits à découvrir et à apprécier. »

Fedwa Lahlou, née au Maroc, arrivée au Québec en 1998

« Les Québécois sont comme les avocats (le fruit): l'extérieur est tendre, mais il est difficile de rentrer dans le noyau. L'analogie fait référence au fait que quand on est de passage au Québec, on s'émerveille du fait que les gens sont gentils, serviables, civiques, etc. Néanmoins, quand on y vit, on se rend compte qu'il est difficile d'accéder à leur intimité. Par intimité, je veux dire d'être invité à entrer dans leur foyer. On t'invite au resto ou boire un café, mais avant d'être invité chez quelqu'un, ça prend vraiment beaucoup de temps! »

Gaëtan Havart, né en Belgique, arrivé au Québec en 2004

« Je lui décrirai le Québec comme une terre d'accueil dont la qualité de vie est selon moi vraiment exceptionnelle. Je pourrais lui évoquer les plaisirs qu'offre chaque saison, lui parler de la lumière que je trouve tellement pure. Ou encore le prévenir qu'il va croiser des sourires sur tous les visages qui l'accueilleront. Parce que le Québec c'est avant tout des Québécois qui t'ouvrent leurs bras. J'ai d'autres mots qui me viennent en tête pour décrire le Québec : relax, coloré, zen, ou encore nature, festivals, bonne bouffe. Ce qui m'a frappé et ce qui continue de me fasciner le plus c'est la notion "d'espace". De par son espace particulièrement grand et les paysages vastes, le Québec offre une certaine liberté qui contribue au bien être et qui laisse la place à chacun pour s'exprimer et vivre en harmonie avec la nature. En tant qu'architecte, l'espace est essentiel selon moi, c'est ce qui donne une "dimension humaine". Mais par conséquent, on peut alors remarquer que ce "trop" d'espace peut aussi nuire aux relations entre les personnes et générer une certaine forme d'individualisme. Je remarque que les communications sont parfois complexes...Est-ce le manque de débat ou d'esprit critique? Je regrette par moment que les choses n'avancent pas toujours très vite...Mais après tout, prendre son temps, ça fait partie de la qualité de vie. »

Et vous, comment décririez-vous le Québec à un nouvel arrivant? Faites-nous part de vos réponses sur le site du Laboratoire MaTV. Il suffit de vous créer un profil puis de soumettre vos réponses. 5000$ seront remis pour les meilleures créations. Voici d'autres questions proposées par le Laboratoire, qui pourraient également vous interpeller:

Au plaisir de vous lire ou de voir vos photos et vidéos offrant des pistes de solutions à ces questions!

Ce billet fait partie d'une série d'articles portant sur le Laboratoire MaTV. À chaque semaine le Laboratoire MaTV, via des vidéos publiées sur son site, pose une question de société qui touche à un des quatre enjeux suivants: la famille, l'environnement, l'éducation et le multiculturalisme. Vous, chers internautes, êtes invités à répondre aux questions sous forme de commentaires écrits, de photos ou de vidéos. Non seulement vous pourriez gagner un des prix en argent pour votre participation, mais vos réponses et vos opinions serviront de contenu pour produire de courts documentaires réalisés par quatre jeunes réalisateurs québécois. Ces documentaires seront diffusés sur les ondes de MaTV au printemps 2015.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

25 raisons pour lesquelles on aime le Québec

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter