Taschereau

PC

Chaque jour qui passe...

C'est un véritable changement d'attitude par rapport à ma dernière campagne dans Taschereau, me faisant ainsi penser que tout est possible. D'autant plus que ne cessent de s'accumuler des appuis de taille : plusieurs artistes de la région - dont le fameux bluesman Bob Wash et le conteur Bernard Grondin - se sont rassemblés cette semaine au Café Babylone pour se prononcer ouvertement en faveur de ma candidature.
PC

Debout pour notre patrimoine!

On nous promet d'abord une certaine conservation du patrimoine bâti, mais le projet qui est conçu ensuite ne peut pas répondre à ces promesses. Ce genre de situation mène à la disparition d'éléments importants du patrimoine de la ville. C'est inacceptable et ça aurait facilement pu être évité par un ensemble de mesures plus contraignantes qui forcerait les promoteurs à présenter des projets complets avant d'entreprendre la démolition.

Taschereau a besoin d'un réel changement!

Voilà que - sondages à l'appui - la grande presse fait tout un plat de la CAQ et de sa possible percée durant cette première semaine de campagne, en s'extasiant devant l'effet d'entraînement de la candidature de Jacques Duscheneau. Devant tant de jugements admiratifs dans les médias, il faut mettre un bémol, car dans les faits le parti de François Legault appartient à ce qu'on appelle à Québec solidaire « les vieux partis ».
Caroline d'Astous

Dans Taschereau, plus de dilemme à avoir!

Or c'est là l'intéressant pour Québec solidaire: la bataille électorale qui s'engage semble si ouverte, si indéterminée, si difficilement prévisible que dans plusieurs comtés, il serait possible pour les candidats et candidates de Québec solidaire de se glisser à la première place, à la faveur de luttes à deux ou à trois dispersant le vote. De quoi pouvoir faire élire plusieurs représentants de QS et constituer un bon groupe de députés solidaires à l'Assemblée, susceptibles y compris de détenir la balance du pouvoir.
PC

Faut que ça change au Québec

Nous avons souvent l'occasion d'échanger entre collègues de la Coalition et inutile de dire que le fait d'accumuler les annonces de candidats de grande compétence ajoute au plaisir de faire campagne. Les comtés de Taschereau et Terrebonne étant un à la suite de l'autre dans l'ordre alphabétique, j'ai pu discuter avec le docteur Barrette lors de la soirée de lancement dans la circonscription de François Legault jeudi soir dernier et l'énergie du personnage est contagieuse.