Signes Ostentatoires

Getty

La laïcité, oui, la charte, non - Lydie Coupé

La laïcité est essentielle et non négociable. Qu'elle soit formatée sous le sceau d'une charte ou d'une loi. Et tout accommodement sur la seule base de la religion (quelle qu'elle soit) doit être rejeté. Toutefois, enrober un projet de Charte de saveurs nationaliste et discriminatoire est irresponsable de la part de politiciens qui se targuent de vouloir construire un pays.
Government of Quebec

La Charte du rapprochement - Bernard Drainville, ministre des Institutions démocratiques et de la Participation

Depuis le début de la campagne, le Parti libéral du Québec (PLQ) et Québec solidaire (QS) ont utilisé toutes les tribunes à leur disposition pour diaboliser la Charte des valeurs que nous proposons aux Québécois. De notre côté, nous avons toujours abordé la question de la laïcité dans le plus grand respect des opinions de tous: dans ce débat, le ton est aussi important que le fond.
PC

PLQ et laïcité: une position responsable et mesurée - Sébastien Lévesque

Après s'être offert un moment de réflexion - ce que certains n'ont évidemment pas manqué de lui reprocher -, le Parti libéral du Québec a finalement présenté sa position en matière de laïcité. Une position responsable et mesurée qui s'inscrit dans la lignée de la grande tradition libérale, celle-là même qui permit aux libéraux de Jean Lesage et de Robert Bourassa de bâtir un Québec moderne, ouvert et inclusif.
John B. Carnett via Getty Images

Les signes ostentatoires, le heavy métal et les punks - Jean-Sébastien Fortin

Certaines personnes se définissent par rapport à leur religion, d'autre par leur travail, d'autres par leurs goûts musicaux. Pourquoi est-ce qu'une personne qui se définit comme «punk» ou «métalleux» n'aurait pas les mêmes «droits» vestimentaires qu'une personne qui pratique une religion? Est-il possible que pour certains leur passion musicale soit aussi importante dans leur vie que la passion religieuse d'un autre?

Et pour tout cela, nous ne demandons que la laïcité de l'État - Tania Longpré

Pour 2014, je nous souhaite de clore le débat de la Charte en l'adoptant, et d'ériger ainsi un Québec qui sera davantage républicain et délimitera la cohésion sociale loin des guerres de clochers ou des salats des mosquées. Un Québec qui fera en sorte que les nouveaux arrivants sauront dans quelle société ils arrivent et qui en connaissance de cause, décideront que la neutralité est peut-être l'outil capital qui leur permettra de bien refaire leur vie ici.
Getty

La Charte et le jour où j'ai quitté la religion

Il y a quelques années, j'ai quitté la religion. Plusieurs années plus tard, je peux vous dire que cette décision n'a pas nécessairement changé ma vie. C'est pour cela que je suis contre la Charte. Car religion ou pas, je serais la même personne et le cours de ma vie serait surement le même.