Séparation

Amylie

Fleurette aux cheveux roses

Ma grand-mère était enfant, femme et sage. Cette fois-là, sous la fenêtre, elle m'a fait sentir son égale, moi, Amylie, huit ans. Elle a touché mon cœur d'humaine et m'a fait grandir l'âme de mille ans.
GETTY

Souvenirs d'aliénation parentale

Un hiver, nous avons quitté une fête familiale en coup de vent. En chemin vers la maison, Papa avait fait une crise de jalousie à Maman et nous avait abandonnées au beau milieu d'une route de campagne, en plein hiver, aux petites heures du matin. Je pleurais, j'avais peur et j'avais froid.
shutterstock

L'autre femme

C'est pour toi que j'ai feint de l'apprécier, au début, cette intruse, parce que je voulais que toi aussi, tu puisses l'aimer sans retenue, elle qui allait avoir le privilège d'entendre tes rires et de te consoler au quotidien, la moitié du temps, à ma place.