SALOPE

Hisham Ibrahim via Getty Images

L'éloge de la salope

Conduit par la nécessité de choquer et de provoquer afin de maintenir leur part de marché, magazines, blogues et même les journaux, soi-disant traditionnels, sont de plus en plus nombreux à traiter de sujets qui ciblent plutôt à attiser le désir du lecteur qu'à le stimuler intellectuellement. Titres sensationnels, images fortes et sexuellement explicites transforment peu à peu le liseur en un voyeur affamé et désespéré. « Du cul, du cul, du cul! » Revendique-t-il sans cesse.
AFP/Getty Images

Misogynie, civisme et flair politique

Nous approchons la fin d'un mandat présidentiel lors duquel les schismes partisans et le manque de civisme dans le débat public, au lieu de s'apaiser, se sont exacerbés. Avant d'être employé par Limbaugh, le terme « salope » a été utilisé, moins d'un an auparavant, par Ed Schultz, commentateur de gauche de la chaîne MSNBC, pour décrire en ondes l'auteure conservatrice Laura Ingraham.