ROYAL

PA

La reine n'a pas de prix

Célébrer en 2012 le jubilé d'une tête couronnée est aussi contemporain que, disons au hasard, souhaiter la pendaison d'un meurtrier ou empêcher les journalistes de poser des questions à des élus.