RAPPORT DU GIEC

TWC

Changements climatiques: un appel à la raison

Malgré l'avertissement limpide du GIEC, se manifestant par un volumineux rapport de plus de 6 000 pages d'analyses scientifiques, il semble que le gouvernement du Canada ait décidé d'attendre avant d'agir ou plutôt de ne rien faire du tout. Après tout, le GIEC n'est convaincu qu'à 95 % de la responsabilité de l'homme dans les changements climatiques.
Getty

Le rapport du GIEC confirme une certitude sans précédent

Le 5e rapport du groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) vient d'être publié. Il confirme avec un degré de certitude sans précédent ce que nous savions déjà: le réchauffement climatique est réel, il est causé par l'homme, et le temps commence à manquer pour éviter un dérèglement dangereux et irréversible du climat mondial.
Getty

Chuttt! Ne parlons pas du hiatus climatique!

Vous ne l'avez pas lu dans les médias du Québec, mais le Groupe d'experts intergouvernementaux sur l'évolution du climat (GIEC) a avoué du bout des lèvres, dans son dernier rapport, que le réchauffement de la Terre avait ralenti. Selon le GIEC, la Terre, qui se réchauffait de 0,12°C par décennie depuis 1951, ne se réchaufferait plus que de 0,05 Cº par décennie depuis 1998. Voilà un aveu remarquable, mais pourtant déjà amplement documenté par ceux qu'on appelle les «sceptiques».