Question Nationale

Ma Patrie sans parti

Au moment où tout le champ de la défense des intérêts du Québec est à portée de main, le Bloc et le Parti québécois choisissent plutôt de se disputer le long de l'axe gauche-droite et de réitérer leurs professions de foi souverainiste, une question qui, dans le meilleur des cas ne concernera les électeurs que dans quatre ans.
Reuters

Une année de référendums: la Catalogne

Après l'Écosse, ce sera donc le tour de la Catalogne. Peut-être. Car contrairement à l'Écosse, point d'accord entre la Generalitat et le gouvernement central, tout au contraire. Madrid a toujours refusé de tenir ce débat et d'admettre un quelconque droit d'autodétermination aux Catalans.
Don Bayley via Getty Images

Tous Québécois - Tania Longpré

Au centre de ces élections, un projet de Charte des valeurs qui polarise les Québécois et enflamme réseaux sociaux et soupers de famille. La reprise en main du dossier identitaire au sein du PQ est tout à son honneur: en ramenant l'identité au centre de nos débats, la question nationale revient au premier plan. Quoi de plus identitaire que la création d'un nouveau pays?
alamy

La question nationale reste au coeur du débat politique

Présentement, le Québec traverse une période de transition et de flottement, à la recherche de nouvelles balises. Les années de réveil et de rattrapage qui ont suivi la Révolution tranquille des années '60 ont épuisé leur cours et le Québec est maintenant devenu une société moderne qui aspire à tenir sa place dans le peloton de tête des pays développés. Comment, alors, poursuivre la marche en avant? Comment redéfinir la question nationale à la lumière des réalités d'aujourd'hui, qui sont bien différentes ce celles d'il y a quatre décennies.