Pulse

Gretchen Ertl / Reuters

Non, tu ne verras pas ma peur

J'aimerais oublier ton geste, mais je me souviendrai de chacune des victimes. Celles qui nous ont quittés ou qui vivront pour toujours avec le souvenir des cris, des larmes et du sang. Tous victimes d'avoir savouré et profité de la vie, cette chose dont tu n'as visiblement pas compris la valeur.