POLITIQUE ET RELIGION

AP

La revanche des dieux

Les théocraties sont en effet largement représentées sur la planète. On pense évidemment à l'Arabie saoudite et à l'Iran, qui appliquent la charia comme loi d'État. Ces pays imposent leur variante de la religion dominante à toutes les personnes vivant sur leur territoire, qu'elles soient musulmanes ou non. Le gouvernement saoudien menaçait d'ailleurs cette semaine d'expulser les étrangers qui ne respecteraient pas les pratiques liées au ramadan.
AP

Des États-Unis au Canada: quand la religion oriente la politique

Contrairement à ce que voudraient le faire croire les intégristes religieux qui dominent aujourd'hui la politique américaine, la volonté des pères fondateurs n'était pas de faire des États-Unis une nation chrétienne. Il apparait clairement des écrits de Thomas Jefferson et James Madison que leur intention était au contraire de créer « un mur entre la religion et l'État », pour reprendre les termes du premier lorsqu'il écrivit en 1802 à des Baptiste de Dandury.