PKP JOURNALISTES

CP

Lettre amicale à M. Pierre-Karl Péladeau

Vous laissez sous-entendre, M. Péladeau, que la Fédération professionnelle des journalistes du Québec se laisserait acheter par La Presse, Gesca et les frères Desmarais. Vous devriez être journaliste, parce que si vous l'étiez, avant de publier de tels propos, vous auriez fait preuve de beaucoup plus de rigueur dans vos recherches.
CP

L'affaire PKP dérape

Depuis une semaine apparaît soudainement un énorme problème que personne n'avait vu jusque-là: tous les médias du Québec seraient potentiellement sous l'influence de leurs propriétaires, qui pourraient exercer une forme de contrôle sur leur contenu! C'est ce que j'appellerais un dérapage... contrôlé.