PKP FPJQ

CP

Lettre amicale à M. Pierre-Karl Péladeau

Vous laissez sous-entendre, M. Péladeau, que la Fédération professionnelle des journalistes du Québec se laisserait acheter par La Presse, Gesca et les frères Desmarais. Vous devriez être journaliste, parce que si vous l'étiez, avant de publier de tels propos, vous auriez fait preuve de beaucoup plus de rigueur dans vos recherches.