Petite Licorne

Shutterstock

L'obsession de la beauté

Le miroir déformant qui traverse toute la scène et qui constitue l'unique décor de L'obsession de la beauté est aussi le fil conducteur qui nous guide dans cette pièce de Neil LaBute. Notre vision de nous-même est souvent distortionnée ou névrotique et peut toucher à la psychose dans les cas d'anorexie ou de boulimie, mais notre interprétation des propos et paroles est tout aussi sujette à caution et susceptible d'être faussée par des préjugés ou des idées préconçues. Alors, où se situe la juste perception? Et puis, somme toute, y en a-t-il une?