Pauline Marois

CP

La carrière politique de Pauline Marois

Première femme à diriger un parti politique au Québec, Pauline Marois a obtenu la confiance de la population aux élections générales de 2012 avant de démissionner un an et demi plus tard. Retour sur u...
Anadolu Agency via Getty Images

Faire de la politique autrement

Il y a certainement des gens honnêtes en politique, mais il faudrait qu'ils se fassent remarquer et que les gens distinguent clairement leur différence pour leur accorder leurs votes. D'ici là, il nous faudra aussi trouver des lunettes permettant de percevoir la transparence à travers les écrans de fumée et la boue qui cachent la vérité toute nue.
PC

L'ex-ministre Pierre Duchesne persiste et signe !

Expérience hallucinatoire que d'entendre Pierre Duchesne en entrevue avec Emmanuelle Latraverse ce dimanche à RDI. L'ex-ministre nous a fait la démonstration, s'il est représentatif de la bande de joyeux naufragés qui forment à ce jour le PQ, que ni lui, ni les autres n'ont compris quoi que ce soit à la défaite du 7 avril.
PC

Drainville s'est disqualifié

La commission parlementaire sur la Charte a tourné à la bouffonnerie. On a sciemment placé des mémoires costauds, mais défavorables, plus loin dans le calendrier parlementaire. Ce sont des fuites dans les médias qui ont permis de connaître le point de vue du Barreau, de la Commission des droits de la personne, des hôpitaux....Pendant ce temps, la commission accordait de la visibilité aux Pineault-Caron, aux druides, aux citoyens qui ont peur des zombies.
PC

Quand le PQ méprise les institutions

Souhaitons que les quatre années qui viennent soient l'occasion pour le PQ de repenser non seulement sa stratégie identitaire (une absolue nécessité), mais aussi l'importance qu'il accorde et le respect qu'il voue aux institutions.
PC

Cinq leçons pour Bernard Drainville

Si M. Drainville est capable de s'élever au-dessus de la mêlée et qu'il décide d'agir comme les partisans sont en droit de s'attendre d'un chef, je crois qu'il possède le caractère et la fougue nécessaire pour diriger le parti et mener le Québec vers la souveraineté. Mais s'il continue d'agir comme il le fait depuis le 4 septembre 2012, il devrait laisser la place à d'autres.
PC

Le départ de la «dame de béton»

J'ai beaucoup d'admiration pour cette femme politique et il serait indécent que l'on ne retienne du cheminement de Pauline Marois que cette défaite. En plus d'avoir été la première femme à occuper la fonction de première ministre, son héritage politique est trop important pour se résumer à cette seule soirée électorale.
PC

Le legs de Pauline Marois

Quel est le legs de Pauline Marois, qui vient de tirer un trait sur une carrière politique de plus de 30 ans? Dans les pages des livres d'histoire, elle restera la première femme première ministre du Québec. Mais après?
FOTOimage

Post mortem électoral

Le Québec s'est doté d'un gouvernement majoritaire libéral lundi dernier. Vous connaissez déjà les détails des résultats, mais que représentent-ils en fait? Pourquoi une si grande défaite pour le PQ et un si grand gain pour le PLQ?
PC

La suite des choses pour le PQ

Ce qui s'est passé? Ça semble évident : la charte des valeurs n'a pas eu les effets escomptés par les péquistes, la carte de l'intégrité ne semble plus avoir la même portée qu'auparavant et l'option indépendantiste qu'il présente piétine.
CP

Un long entre-deux

Choc post-électoral ? Désir d'exercer le pouvoir le plus longtemps possible ? On n'en sait rien puisque la chef du Parti québécois s'est fait discrète depuis la débâcle de son parti, mais disons qu'elle n'est pas pressée.
CP

La débâcle du PQ expliquée

Pour tenter de comprendre pourquoi l'électorat a tourné le dos au Parti québécois, rendons-nous dans la circonscription de Borduas, en Montérégie, qui lui a tourné le dos pour la première fois depuis...