Pauline Marois Pkp

FOTOimage

Très chère Pauline - Jean-François Lisée

La politique est ingrate. Ça, tu le savais. Tu l'avais vécu. Plusieurs fois. Tu t'étais relevée. Plusieurs fois. Tu nous avais, tous, relevés. Et depuis 18 mois, c'est tout le Québec que tu as relevé, le sortant des marais de la collusion, de l'immobilisme, de la résignation. Tu n'en a pas été récompensée. Loin s'en faut. Mais nous savons tout ce que tu as réparé, tout ce que tu as fait, tout ce que tu as mis en branle.