Option Nationale

Henry Guttmann via Getty Images

L'activisme commémoratif d'Option nationale - Gilles Laporte

Le chef d'Option nationale et son candidat pour la partielle dans Viau dénoncent le fait que le gouvernement du Parti québécois s'apprête à participer financièrement aux commémorations marquant le 150e de la Confédération de 1867 dans la Vieille-Capitale. Option nationale n'a apparemment pas pris le temps de s'informer davantage. J'ai donc pris sur moi de placer quelques appels pour apprendre que ni le ministre de la Culture, ni celui du Tourisme n'ont donné leur feu vert à une telle aide financière.
Agence QMI

Son succésseur bientôt dévoilé

MONTRÉAL - Option nationale a un nouveau chef, en la personne de Sol Zanetti, élu à l'issue de la soirée de couronnement tenue samedi soir à la TOHU, à Montréal.Âgé de seulement 31 ans, M. Zanetti, qu...
Radio-Canada.ca

Une mauvaise stratégie - Jérôme Boucher

Probablement convaincu qu'il peut surfer sur la vague de la charte des valeurs québécoises, le PQ se dit fort probablement que c'est le bon moment de demander une majorité parlementaire à la population, d'autant plus qu'il n'a actuellement rien d'autre à offrir aux Québécois(es) pour s'attirer ladite majorité. Et l'impatience du gouvernement à obtenir une majorité pourrait bien devenir un ballon qui lui pète en plein visage.

Option nationale et la fameuse «division du vote» - Nic Payne

S'il est une chose à laquelle nous sommes habitués, à Option nationale, c'est de nous voir associés à la "division du vote". C'est encore plus vrai en temps d'élection - allez savoir pourquoi... - et la période actuelle de rumeurs électorales ne fait pas exception à la règle. Ce qui est la règle aussi, c'est que le recours au concept de la division du vote soit parfois l'occasion de dire un peu n'importe quoi.

Option nationale: on suspend la course?

MONTRÉAL - Convaincu que des élections générales auront lieu avant Noël, l'un des candidats à la chefferie d'Option nationale (ON) propose à ses deux rivaux de suspendre la course à la direction ou en...
Agence QMI

Mal de Bloc

Jeu de mots oblige, je ne suis évidemment pas le premier à parler «d'excommunication» pour décrire la façon cavalière dont madame Mourani a été expulsée du caucus bloquiste. Je note cependant que le choix de ce mot est intéressant et révélateur, car il décrit à mon sens très bien la triste réalité du mouvement indépendantiste.

Lutte à trois pour Option nationale

Trois candidats s'opposeront dans le cadre de la course à la direction du parti indépendantiste Option nationale, qui est officiellement lancée lundi.L'ancien député du Parti québécois Jean-Claude St-...

Option nationale, état des lieux

Deux mois après que Jean-Martin Aussant eut mis en veilleuse sa carrière politique, Option nationale se prépare fébrilement à une course à la chefferie. Au-delà des doutes soulevés par certains commentateurs, l'organisation de notre jeune parti continue de progresser, et sa base militante demeure imprégnée d'un dynamisme exceptionnel.

Pas question de saborder Option nationale

La course à la chefferie d'Option nationale sera l'occasion de nourrir des débats d'idées. Ce sera bon pour nous ainsi que pour tous ceux qui suivront nos échanges d'un peu plus loin. Un de ces débats incontournables sera celui qui portera sur l'union de nos forces militantes. Ça tombe bien, c'est aussi un débat de fond pour tout le mouvement indépendantiste.
PC

«Moi, si j'étais Aussant»...

C'est un début d'une phrase qu'un collègue de travail n'a malheureusement pas eu le temps de finir. J'ai éclaté de rire. Franchement, ce qu'il ne faut pas entendre. Quoique, des sottises, on en lit et entend beaucoup depuis que Jean-Martin Aussant a annoncé son retour au monde de la finance. Chez MSCI pour être plus précis. À Londres.
CP

Il est temps de tourner la page!

Jean-Martin Aussant est parti. Certes, il a accouché de l'enfant qu'est Option nationale et certains pourraient prétendre qu'il fuit ses responsabilités. Néanmoins l'enfant demeure. Allons-nous laisser l'enfant mourir parce que son père l'a abandonné? La réponse est non.
Shutterstock

Option nationale, entre malaise et espoir

Dorénavant, l'heure est à prouver à tous qu'ON n'est pas le parti d'un seul homme. Certes, Aussant était une figure emblématique, fondatrice et fortement attachante, mais heureusement, il y en aura d'autres. La course à la chefferie du parti est à nos portes et celle-ci sera décisive, c'est le moins qu'on puisse dire.