NICOLAS MAINVILLE

Jordan Siemens via Getty Images

Tensions entre l'industrie forestière et la société civile: une forêt de solutions à portée de main - Nicolas Mainville, directeur de Greenpeace Québec

Dans un nouveau rapport étalant les multiples collaborations entre le mouvement environnemental, les joueurs industriels, les Nations autochtones et les gouvernements, Greenpeace montre que partout sur le globe ces acteurs réussissent à mettre en place des projets de conservation qui bénéficient autant à la nature, aux communautés et aux entreprises.
Greenpeace

#Defendonslaforêt: la mobilisation citoyenne s'organise pour dénoncer les pratiques de Résolu - Nicolas Mainville

J'aime la forêt et j'ai une profonde affection pour ses beautés, sa complexité, sa richesse et tous les services qu'elle offre. Comme 76% des Québécois sondés cette semaine, je crois que le Québec doit protéger au moins 50% de notre région boréale et principalement les dernières forêts encore vierges, celles qui n'ont pas passé sous la tronçonneuse.