Maurice Duplessis

Perry Mastrovito

La Saint-Jean-Baptiste

Pourquoi donc la Société Saint-Jean-Baptiste a-t-elle choisi-saint Jean-Baptiste comme son saint patron ? On ne peut ici que spéculer. J'avance une explication vraisemblable de nature à la fois politique et théologique.
Getty

À la guerre on ne tire pas sur les ambulances

Lorsque j'entends des gens infâmes pleurnicher sur le sort de la classe moyenne qui doit payer pour les assistés sociaux, je ne peux que revenir à ce que disait mon père. Pourquoi tirer sur les ambulances qui transportent les blessés? Pourquoi fesser sur ceux qui sont au plancher?
Shutterstock

La religion et nous - Sébastien Lévesque

Nul ne peut évidemment nier l'importance de la Révolution tranquille dans l'évolution socioculturelle du Québec. Seulement, il me semble tout aussi important de rappeler que la religion a aussi largement contribué à forger ce que nous appelons aujourd'hui « l'identité québécoise », une identité constituée notamment de sa majorité historique et de valeurs communes.
Courtoisie

Il y a 65 ans, le<em> Refus global</em>

Le Refus global a été publié par la librairie Henri Tranquille le 9 août 1948, le seul libraire assez téméraire pour proposer à sa clientèle la prose incendiaire. Plus que jamais en 2013, l'esprit de ce texte fondamental doit continuer à nous habiter. La quête de liberté est bien ce combat exigeant qui demande de la constance et de la cohérence, seules capables de venir à bout du conformisme des élites et de la lassitude érigée en système.
Radio-Canada

Gilles Cloutier et les colonnes du temple

Le nouveau témoin de la commission Charbonneau, Gilles Cloutier, secoue les colonnes du temple en ce qui a trait au financement des partis politiques. En quelques heures de témoignage , il a étalé sur la place publique les méthodes utilisées depuis des décennies pour faire circuler l'argent illégal dans les coffres des partis, au municipal d'abord, mais également au provincial.

Campagne homéopathique de promotion de la souveraineté : plus d'ambition SVP!

Pour le Parti Québécois, la question de l'indépendance fait partie de son ADN et elle reviendra à son agenda tant et aussi longtemps que le Québec sera une province. Il n'est donc pas étonnant que les militants, qui sacrifient beaucoup de temps pour cette cause, souhaitent en retour voir leur parti se diriger vers la souveraineté (Note à Gérard Deltell; ce n'est pas être radical que de souhaiter que les choses bougent!). Mais parfois en politique certaines décisions trahissent votre incapacité d'agir.
Alamy

Le drapeau du Québec a 65 ans

Le 21 janvier 1948, le fleurdelisé composé d'une croix blanche et de quatre fleurs de lys de la même couleur sur fond bleu, succédait à l'Union Jack et flottait pour la première fois sur la tour du pa...
PA

L'électricité avant Hydro-Québec

Notre compréhension de l'histoire de l'électricité avant la nationalisation est tordue par la rhétorique politique. Selon la logique communément acceptée, le Québec avant 1944 était retardé en matière d'électrification avec des prix trop élevés, des monopoles dirigés par des anglophones et un développement timide du vaste potentiel du Québec.
PC

Ma grand-mère et les étudiants

Pauline Lortie, la mère de ma mère, est née en 1929. Il lui arrive parfois de suivre des cours de science politique à l'université du troisième âge. À 83 ans, elle fait partie de cette génération qui a vu naître un Québec moderne laissant place à un projet de société inspirant. De Maurice Duplessis à Jean Lesage, elle a vu le système d'éducation évoluer. Elle a été aux premières loges de la création de l'accessibilité aux études.