MASCULINISME

ZernLiew via Getty Images

Islamisme et féminisme: pas d'égalité sans réciprocité !

Préconiser la suprématie de l'homme sur la femme, comme l'édicte le coran, ne vaut guère mieux que la tendance inverse mise de l'avant par un féminisme misandre. Seule la reconnaissance du droit légitime des deux sexes à vivre dans l'égalité de droits, la dignité et le respect des différences doit être admise comme fondement inaliénable de notre humanisme individuel et collectif.
Shutterstock

Non, la misandrie n'est pas une maladie infectieuse du côlon... - Oliver Kaestlé

... À moins de retirer son accent circonflexe au mot «colon» et de lui attribuer le sens péjoratif québécois d'étroit d'esprit, et d'en conserver la forme tant féminine que masculine, sans toutefois négliger une connotation allusive au féminisme radical. La misandrie, en bref, la haine ou le mépris envers la gent masculine, ne doit donc pas se voir confondue avec la dysenterie, qui correspond à la définition contenue dans le titre de cette chronique.