MARC NADON

PC

Le Canada, un État de droit? Peut-être, mais malade!

Comment justifier alors cette nomination qui, sans doute, suivra le même parcours que la nomination du juge Nadon à la Cour suprême? Une seule raison semble expliquer cette démarche. La volonté du gouvernement fédéral de contourner la décision de la Cour suprême et le texte de la constitution canadienne en nommant un juge de la Cour fédérale à la Cour suprême du Canada après un passage à la Cour d'appel du Québec.
CP

Stephen Harper s'en prend à la Cour suprême

Les tensions entre le gouvernement conservateur et la Cour Suprême sont en train de se transformer en véritable crise de confiance. Le premier ministre Stephen Harper a estimé vendredi que la décision...