MALADES

alamy

Sauver plus de vie...sans effort: Repenser la politique québécoise sur les dons d'organes

Près de la majorité des Québécois se disent en faveur du don d'organes et plus de la moitié d'entre eux affirment avoir pris une décision en ce sens. Cependant, lorsque vient le temps de passer de la parole aux actes...c'est là que la situation semble se corser. En effet, très peu de Québécois semblent prendre des mesures concrètes pour faire connaître et/ou respecter leur décision. En 2010, seulement 119 personnes ont donné leurs organes...et ce, sur 58 400 décès!
alamy

Un système de santé universel n'est pas incompatible avec une participation importante du privé

La santé est un enjeu qui suscite beaucoup d'émotions, ce qui pousse parfois à se réconforter dans de belles paroles plutôt que d'adopter une vision pragmatique des choses axée sur les résultats. En effet, l'expérience de nombreux pays européens, de la France à la Suède, montre que le secteur privé à but lucratif peut jouer un rôle de premier plan dans la prestation des services de santé, sans que l'universalité du système soit remise en question.

Trois raisons incontournables pour lesquelles facturer les soins aux malades n'est pas une solution

L'idée d'imposer des « frais modérateurs » refait surface régulièrement dans le débat sur la viabilité du système de santé au Canada. Certains pensent que le fait de facturer les soins aux patients permettrait de limiter les dépenses, de faire en sorte que les gens reçoivent uniquement les soins dont ils ont besoin et de veiller à ce qu'ils ne surutilisent pas les services. D'autres, que cela aiderait à recueillir des fonds dont le système de santé a bien besoin. Facturer les soins aux patients n'est pas une solution. Voici pourquoi.
alamy

Le patient expert

Un patient qui comprend sa maladie, qui s'informe et qui se prépare à ses rendez-vous, optimise son utilisation du système de santé. En effet, en acceptant d'assumer la responsabilité de sa condition, plutôt que de s'en remettre au système, il permet une économie d'argent et une meilleure utilisation des ressources et du temps.