LETTRE RUSS GIRLING

CP

Lettre au président de TransCanada, Russ Girling

Ici, c'est chez nous. C'est à nous et à personne d'autre de décider de ce qui se promène sur notre fleuve. Alors ton pipeline, ton port pétrolier, Russ, c'est non. Et laisse-moi finir en anglais pour être certain que tu comprennes ce que je dis: Make no mistake. You are not welcome here. You'll find us on your way.