Laurel

Laurel

Attentats.

Le 7 janvier, je ne sais pas, vous, mais moi j'étais sous le choc. Littéralement. Pétrifiée. Tétanisée.