Karel Mayrand

Getty

Aux urnes, citoyens! - Karel Mayrand

Les choix ne sont pas nécessairement inspirants, mais ne pas voter laisse notre ville aux mains d'intérêts qui savent comment financer des élections clé en main. Nous ne voulons pas de cela, alors SVP, allez voter. Pour qui vous voulez, mais faites-le.
Getty

Chuttt! Ne parlons pas du hiatus climatique!

Vous ne l'avez pas lu dans les médias du Québec, mais le Groupe d'experts intergouvernementaux sur l'évolution du climat (GIEC) a avoué du bout des lèvres, dans son dernier rapport, que le réchauffement de la Terre avait ralenti. Selon le GIEC, la Terre, qui se réchauffait de 0,12°C par décennie depuis 1951, ne se réchaufferait plus que de 0,05 Cº par décennie depuis 1998. Voilà un aveu remarquable, mais pourtant déjà amplement documenté par ceux qu'on appelle les «sceptiques».
AP

Pipelines au Québec: choc, stupeur et résistance

Par un beau soir de juillet, les Québécois ont découvert avec consternation que le Québec était devenu l'une des nouvelles voies privilégiées d'exportation du pétrole. Ils ont aussi découvert que le passage de ce pétrole en sol québécois n'était pas sans risques. Depuis, ils ont vu se déployer la stratégie de choc et stupeur de l'industrie pétrolière pour occuper le territoire québécois.
AP

Notre Keystone

Les Québécois doivent regarder plus loin que le bout du tuyau pour comprendre qu'ils ont pour la première fois l'occasion de se prononcer sur un enjeu aussi crucial pour l'avenir du Canada et de ses enfants. Les projets d'oléoducs sont des référendums sur la gestion des sables bitumineux. En privant les Canadiens d'un sain débat sur la question, le gouvernement fédéral et l'industrie ont eux-mêmes créé les conditions de ce blocage. À eux de tirer les leçons qui s'imposent.
AP

Les dix commandements de Bill Gates

Connaissez-vous le paradoxe de Bill Gates? Rassemblez 99 personnes dans une salle. Calculez leur revenu moyen. Faites ensuite entrer Bill Gates. Dès son arrivée, vous pouvez conclure que la personne moyenne dans cette salle est multimillionnaire. Faites-le ressortir, et le revenu moyen retombe à 40 000 $. La fortune de Bill Gates, évaluée à 57 milliards, pèse plus lourd que 1 425 000 salariés moyens aux États-Unis.
AP

2013, welcome Orwell

J'ai parfois l'impression de vivre dans La Matrice, le film des frères Wachowski, lorsque je constate le décalage entre les faits, les événements et l'interprétation qui leur est donnée par les médias ainsi que par nos élites économiques et politiques. 2012 a permis d'atteindre un sommet dans ce décalage entre la réalité et notre perception collective. 2013 s'annonce déjà comme la suite de cet aveuglement programmé.
Shutterstock

Nos ressources naturelles paient-elles pour nos garderies?

Dans les nombreux débats qui ont eu cours ces dernières années à propos de nos ressources naturelles, un des arguments les plus souvent utilisés par les promoteurs privés est que le Québec ne peut se payer ses programmes sociaux sans exploiter plus intensivement ses ressources. Le programme de garderies à 7 $ est le plus souvent cité en exemple comme un luxe que les Québécois ne peuvent se payer sans ouvrir les portes aux industries d'extraction. La proposition des lobbys d'affaires est que le Québec n'a pas les moyens de ses programmes sociaux et que le gaz, le pétrole, les mines et les forêts sont notre planche de salut. Mais qu'en est-il vraiment?
AP/CP

Oléoduc d'Enbridge: La pieuvre étend ses tentacules sur le Québec

Une gigantesque partie d'échecs pétrolière s'est ouverte sur l'ensemble de l'Amérique du Nord. L'industrie pétrolière étend ses tentacules sur l'ensemble du continent à travers un réseau d'oléoducs projetés qui visent à acheminer le pétrole des sables bitumineux vers les régions côtières et le marché mondial. Au centre de la pieuvre, Fort McMurray. Aux extrémités, les raffineries du Texas, la côte de la Colombie britannique, et maintenant... Montréal et le Québec, et éventuellement le golfe du Maine.
shutterstock

Karel Mayrand fait le pitre

Le genre de commentaires tenus par Karel Mayrand à propos du cahier de recherche intitulé "Comment l'innovation rend les sables bitumineux de l'Alberta plus verts" est un exemple d'intransigeance dont font trop souvent preuve beaucoup de mouvements écologistes.