Joseph Stiglitz

GH-Photography via Getty Images

Déséquilibre fiscal, néolibéralisme et déficit zéro

La lecture que fait le gouvernement Couillard des rapports de domination (politique et économique) au Québec revient à mettre la réalité la tête à l'envers : les dominé(e)s deviennent ainsi les dominant(e)s qui nuisent au bien commun (défini par l'élite), et les dominant(e)s prétendent être les dominé(e)s victimes de la violence et des excès des demandes syndicales, présentes et passées.