Joe Biden

AP

Armes: le mur du Congrès

L'interdiction des armes d'assaut, l'une des grandes mesures proposée mercredi par Barack Obama, se heurte à la froideur, voire la fin de non-recevoir de nombreux élus du Congrès, à commencer par les...
HPLive

Le débat Biden-Ryan vu d'un bar new-yorkais

Une dose de vodka framboise-coco. Du jus de cranberry. Et un trait d'amertume pour parfaire le mélange. C'est la recette du "Paul Ryan Special", un cocktail rouge-bonbon, couleur du parti républicain, que sert pour 5 dollars, le barman du Tonic Bar, ce mardi soir, à New York. Au dessus du comptoir en bois massif de l'établissement de Times square, Paul Ryan, la cravate d'un rouge presque aussi éclatant que le breuvage sirupeux, affronte sur écran géant Joe Biden, son rival démocrate à la vice-présidence des Etats-Unis.
Getty Images

États-Unis 2012: Les faucons démocrates

Lors de son élection en 2008, les progressistes américains s'étaient enthousiasmés à l'idée de voir le premier président noir entrer à la Maison blanche. Cela était d'autant plus emballant que ce président avait sous le bras un agenda audacieux dont l'objectif était, entre autres, de restaurer l'image des États-Unis de par le monde, mise à mal par la politique unilatéraliste et agressive de George W. Bush. Or, quatre années plus tard, et aux yeux de bons nombres d'observateurs, la politique extérieure et militaire du président démocrate non seulement s'inscrit dans la lignée de son prédécesseur, mais sur bien des points, elle aura été poussée à un nouveau niveau de violence et de secret.
AP

Ti-galop sur Joe Biden

SEAMAN, Ohio - SEAMAN, Ohio (Sipa) — Le vice-président Joe Biden, en campagne pour sa réélection aux côtés de Barack Obama, sait prendre sur lui. Mais il n'imaginait peut-être pas se retrouver avec un...

Après Obama, au tour de Castro

LA HAVANE, Cuba - La fille du président cubain Raul Castro a affirmé samedi, durant une manifestation pour les droits des homosexuels, que son père était en faveur de l'élimination la discrimination b...

Obama et le mariage gai: audace et risque calculé

La déclaration du Président Obama en faveur du mariage gai, ce mercredi, 9 mai, constitue une percée historique dans l'histoire des droits civils aux États-Unis. Sans doute, il ne s'agit que d'un simple avis sans aucune conséquence légale. Il faut noter aussi que le président réagit à des initiatives de son entourage.
Getty

Obama doit prendre position

Les pressions s'accumulent sur le président Barack Obama pour qu'il clarifie sa position très ambiguë sur le mariage homosexuel, un sujet de société potentiellement explosif à moins de six mois de la...