Jean Charest

PC

Quand le PQ méprise les institutions

Souhaitons que les quatre années qui viennent soient l'occasion pour le PQ de repenser non seulement sa stratégie identitaire (une absolue nécessité), mais aussi l'importance qu'il accorde et le respect qu'il voue aux institutions.
FOTOimage

Post mortem électoral

Le Québec s'est doté d'un gouvernement majoritaire libéral lundi dernier. Vous connaissez déjà les détails des résultats, mais que représentent-ils en fait? Pourquoi une si grande défaite pour le PQ et un si grand gain pour le PLQ?
CP

Un long entre-deux

Choc post-électoral ? Désir d'exercer le pouvoir le plus longtemps possible ? On n'en sait rien puisque la chef du Parti québécois s'est fait discrète depuis la débâcle de son parti, mais disons qu'elle n'est pas pressée.
PC

Je me souviendrai - Sébastien Saint-François

Encore une fois, nous sortons d'une campagne électorale au cours de laquelle aucun des grands enjeux de notre société n'a été véritablement débattu et aucune réelle solution n'a été proposée aux problèmes qui hypothèquent notre avenir collectif. Encore une fois, péquistes et libéraux nous ont démontré qu'ils ne sont pas la solution à nos problèmes, mais qu'ils sont plutôt la cause de ceux-ci.
Klaus Lang via Getty Images

Sommes-nous prêts à entendre la vérité sur le Québec? - Jean-Nicolas Gagné

Vous vous souvenez de cette célèbre phrase que Jean Charest prononçait ad nauseam en 2003 lors de la campagne électorale qui le mena au pouvoir? C'était il y a 10 ans à peine. La plupart des analystes avaient rigolé de ce slogan électoral bidon. Jean Charest promettait 27% de baisse d'impôt et pendant ce temps, son opposant Bernard Landry faisait une campagne électorale en promettant la semaine de quatre jours...
CP

Le canadianisme de Philippe Couillard et du PLQ

Au PLQ règne une idéologie canadianiste (qui favorise l'ensemble canadien, représenté par l'État fédéral, avant ses parties, représentées par les États provinciaux) qu'il faut différencier du fédéralisme (dont les États fédérés sont censés être souverains dans leur champ de compétence exclusive, qui respecte les différences régionales et nationales). Un candidat à la chefferie du PLQ comme Philippe Couillard peut à l'occasion utiliser certains mythes et symboles pour l'emporter, mais il ne faut pas être dupe de cette rhétorique.
Alamy

Partenariat Canada-Europe: l'heure du rendez-vous

Si nous souhaitons promouvoir nos intérêts économiques et nos valeurs démocratiques communes, défendre la souveraineté de nos États et garantir un avenir prospère à nos enfants, il faudra plus que jamais développer des alliances et travailler ensemble. Le Canada, incluant le Québec, est bien placé pour témoigner de l'importance et de l'influence de telles ententes commerciales sur nos vies de tous les jours, nous qui avons prospéré et grandi en ayant comme voisin les États-Unis, première puissance de la planète.
Radio-Canada.ca

La CAQ, entre opportunisme et responsabilité

Malgré l'importance de prendre une décision responsable dans le dossier linguistique, la CAQ semble plutôt s'affairer à des calculs politiques.Plus particulièrement, elle semble tomber dans le même panneau que l'ADQ de Mario Dumont de 2007. En posant des objections sur tout, en n'appuyant rien, mais en se disant tout de même «ouverte», la Coalition prolonge inutilement le suspense.
Getty

Charest fait la leçon

Les 3 candidats au leadership qui n'ont pas la réputation d'être de grands orateurs ont sans doute pris des lecons de leur «maître» politique. Une chose est sûre, si Jean Charest a quitté la politique, la politique n'a pas quitté Jean Charest de façon définitive.
Getty

PLQ: le nouveau chef connu dimanche

MONTRÉAL - L'ex-premier ministre Jean Charest s'est moqué samedi des reculs du Parti québécois depuis la dernière élection, en plus de souligner que le Québec doit avoir un premier ministre qui représ...

Campagne homéopathique de promotion de la souveraineté : plus d'ambition SVP!

Pour le Parti Québécois, la question de l'indépendance fait partie de son ADN et elle reviendra à son agenda tant et aussi longtemps que le Québec sera une province. Il n'est donc pas étonnant que les militants, qui sacrifient beaucoup de temps pour cette cause, souhaitent en retour voir leur parti se diriger vers la souveraineté (Note à Gérard Deltell; ce n'est pas être radical que de souhaiter que les choses bougent!). Mais parfois en politique certaines décisions trahissent votre incapacité d'agir.