Jacques Daoust

PC

Un menteur bien commode

Jacques Daoust a quitté précipitamment la scène politique et les parlementaires libéraux, majoritaires à la commission parlementaire, refusent de le faire témoigner. Cela en fait un coupable bien commode.
PC

Une session parlementaire à oublier

Il n'est cependant pas trop tard pour se ressaisir alors qu'il entame la deuxième moitié de son mandat. Nous espérons que ses efforts de rigueur budgétaire profitent éventuellement aux Québécois sous forme de baisses de taxes et d'impôts.