Indépendance

CP

M. Trudeau, vous êtes déconnecté de la réalité

Monsieur le chef du Parti libéral du Canada, vous avez déclaré dernièrement que les jeunes n'étaient plus intéressés par l'indépendance entre autres parce qu'ils verraient le Canada comme un tremplin. Voilà une autre belle preuve que vous êtes déconnecté de la réalité québécoise.
PC

De la méfiance à la confiance

Depuis des années, les Libéraux ont tenté de dépeindre les Québécois comme un petit peuple pauvre, cumulant les échecs, ayant toujours besoin d'une béquille fédérale pour réussir à survivre. Malheureusement, leurs rengaines ont fonctionné.
Agence QMI

L'indépendance du Québec, mais pour quoi faire?

Le problème ce n'est pas de savoir quel État nous gouvernera, c'est encore et toujours le pouvoir. Pour moi, les politiciens fédéralistes sont ceux qui croient qu'en s'acoquinant avec les puissants des autres provinces, ils en auront plus. Les souverainistes, ceux qui veulent rapatrier toutes les compétences du fédéral et se les partager entre une petite élite bien de chez nous.
PC

Mario Beaulieu chef du Bloc Québécois: enfin, une victoire!

« Enfin, une victoire! » se sont écriés les militants de Mario Beaulieu lorsque sa nomination a été annoncée au théâtre Le National, samedi matin, remportant le suffrage avec 53,5% des voix. Il faut dire que le clan des « purs et durs », comme certains le nomment (les autres seraient-ils dès lors des impurs et des mous? Je ne le crois pas), n'a pas l'habitude de gagner.
Getty

Orientation du PQ : donnons la parole aux membres

L'échec cuisant subi lors des dernières élections force le Parti québécois à s'interroger en profondeur sur son orientation politique. Peut-il continuer à promouvoir à la fois la souveraineté et le bon gouvernement? Ou doit-il choisir de mettre carrément l'accent soit sur le bon gouvernement, soit sur la souveraineté?

La confiance collective: un trait des Québécois à éveiller

Avec la récente victoire de Mario Beaulieu en tant que chef du Bloc québécois, le mouvement souverainiste au palier fédéral obtient une nouvelle ère de confiance. Pourtant, la perception généralisée que les Québécois sont sous l'emprise de l'aide financière du gouvernement fédéral et des autres provinces fait du chemin.
Getty

Venez bâtir le nouveau Parti québécois

Comme bien d'autres, la défaite du 7 avril dernier m'a plongé dans un profond questionnement sur l'avenir du Parti québécois et sur notre projet de faire du Québec un pays. On aura beau dire que c'est d'abord l'idée d'un référendum qui a été rejetée par les Québécois, on ne peut nier que le projet indépendantiste ne mobilise plus comme avant.
PC

La radicale clarté

Qu'a bien pu faire Mario Beaulieu pour mériter son étiquette de « radical »? C'est que l'homme a un message clair sur l'indépendance du Québec. Le Bloc doit servir à promouvoir l'indépendance du Québec, avant, pendant et après les élections.
Getty

Choisir la politique

Je fais le saut en politique, car j'aspire à prendre part au changement de cap. Je veux contribuer à interpeller les jeunes. Les rejoindre. Leur expliquer. Pour qu'à tout le moins, ils sachent.
PC

Jeunesse, politique et indépendance

Depuis plusieurs années, on claironne à tue-tête que les jeunes sont apolitiques, qu'ils sont amorphes, qu'ils ont tourné le dos à la cause souverainiste, bla-bla-bla... Or, il m'apparaît clair que lors de la course à la chefferie, c'est principalement l'implication de la jeunesse qui a donné le résultat.
PC

Le Bloc aux soins intensifs

Un parti moribond, qui n'est plus que l'ombre de la grande formation politique des Bouchard et Duceppe (celui des premières années, en tout cas), a choisi d'abréger ses jours en élisant un indépendantiste pur et dur à peu près inconnu en dehors des cercles plutôt restreints des mouvements nationalistes, particulièrement ceux qui gravitent autour de la SSJB.
Getty

Poing de salut

Contrairement aux prémisses de son analyse, le temps joue définitivement en faveur des unionistes. Parce que le conservatisme d'un électorat augmente en fonction de son âge, il se fait déjà très tard pour la cause souverainiste.